Un lycée débaptisé : Le Colonel kabyle Amar Ouamrane indésirable à Alger

16
911
Ouamrane

ALGÉRIE (Tamurt) – Le racisme d’Etat en Algérie envers les kabyles n’est pas chose à prouver. Les actes qui prouvent cette réalité amère sont infinis et ils se répètent depuis l’indépendance à nos jours. Le pouvoir algérien vient encore de franchir le Rubicon dans ce sens.

En effet, nous venons d’apprendre qu’un lycée se trouvant à Alger et qui portait le nom du Colonel kabyle Amar Ouamrane vient d’être débaptisé de manière officielle. Cet établissement d’enseignement secondaire, se trouvant  à Ouled Fayet, portera désormais le nom d’un autre martyr qui n’est pas kabyle bien sûr.  Le lycée en question portait le nom d’Amar Ouamrane depuis le 5 juillet 2006. Le drame, c’est que suite à cette débaptisation, qui est acte d’une gravité inouïe, aucune réaction officielle n’a été enregistrée. Ni l’Organisation nationale des Moudjahidine, ni le Ministère des anciens maquisards, ni les fils de chahid, ni le gouvernement, aucune partie n’a levé le petit doigt pour dénoncer ce dérapage. Ce qui pourrait dénoter d’une complicité à peine voilée.

Pour l’instant, il n’y a que la fille du Colonel kabyle qui a réagi pour dénoncer cette atteinte gravissime à la mémoire de son père. Cette dernière a lancé une pétition adressée aux plus hautes autorités du pays  et au ministère des anciens maquisards de la guerre d’Algérie où elle exige que la lumière soit faite sur cette affaire, car c’en est une.  De nombreux symboles kabyles sont bannis des baptisations des importants édifices publics en Algérie. C’est le cas des deux grands artistes et poètes Matoub Lounès et Slimane Azem. C’est aussi le cas des écrivains Mouloud Feraoun, Malek Ouari, Taos et Jean Amrouche, Fadhma Ath Mansour Amrouche… Le pouvoir algérien préfère baptiser des édifices au nom d’une certaine Zineb Oum El Massakin ou de l’Emir Abdelkader, un ami de la France, selon les dictionnaires de la langue française et les historiens.

Tahar Khellaf

16 COMMENTS

  1. Bien sur, le colonisateur arabo-islamique n’utilisera jamais les symboles des autochtones Kabyles pour baptiser des édifices construits sur les leurs terres ancestrales. C’est la politique de tous les colonisateurs. C’est pourquoi les Kabyles doivent comprendre une chose que les algéro-arabo-islamiques sont anti-Kabyles et anti-Amazighs (anti-Berbères) depuis que la Numidie a été défaite au 7ème par les sanguinaires arabo-islamiques. Ces colonisateurs arabo-islamiques ne veulent pas du bien aux Kabyles et aux Amazighs, tout cela est clair, la seule solution c’est le combat pacifique que la Kabylie doit mener pour recouvrer sa souveraineté perdue en 1857.
    Vive la Kabylie libre et indépendante.

  2. Tiens! il reste encore des « martyrs arabes » dont on n’a pas attribué les noms à des édifices publics ou des rues?
    Je pense qu’il s’agit des palestiniens , syriens,égyptiens… décédés durant les différentes guerres de palestine.

  3. Savez vous que selon YVES Courrière voir le « Magazine HYSTORIA » déjà en 1945 le colonel OUAMRANE faisait des faux barrages à l’entrée du quartier d’EL-HARRACH.

    C’est ça la récompense du F.L.N, de la nuit, pour les Kabyles qui continuent en 2017 à croire en ce machin xénophobe et raciste…..!!!.

  4. Le colonel Amar Ouamrane né en 1919 à Frikat Ighil N zen ( Draa el mizan),t le 28 juillet 1992 à Alger, surnommé Vu qarru , est un révolutionnaire kabyles, jai toujoutrs le souvenir de lui un jour ona dit ( Ndamagh ghafayan ikhadmagh ….. ) un des premiers engagés dans la lutte contre la présence française et aussi l’un des initiateurs de l’insurrection acote de Krim belkacem lui aussi n es pas loin de Frikat … ete surnome Afriqiw Vuqarru ilusion a son village. Amar Ouamrane dirigea les premières opérations dans la région de metija cote de Blida et chebli Boufarik …. un jour nous as dit ou village que ULac irgazen deg Blida nrouh nekni seg Bouira et draa elmizan pour attaquer les colons et les casernes stationer a Blida !!!!! c la verite et tous ca et reporter dans des livres d histoire d 1er novenber……. Thura 2017 dha 3raven issyeran lkhir !!!

  5. Ils n’avaient qu’a rester chez eux, pendant que les autres faisaient autant.
    Qu’ils soient Kabyles ou pas, les « Moudjahids » sont la source de nos malheurs.
    Nous, les générations de l’indépendance, nous n’avons rien demandé à personne.
    L’Algérie Française, aujourd’hui, aurait été beaucoup mieux pour toutes et tous que l’Algérie Algérienne et Arabe.
    ça me fait toujours rire de voir les Kabyles exprimer leur fierté de la guerre d’indépendance.
    Personne, en Algérie, ne nous a rien demandé à l’époque.

  6. Ouamrane restera un simbole de résistance et du courage pour nous les kabyle c est notre simbole il le restera a jamais est ce que il a besoin d’être sur une pierre lui qui est dans le coeur de chaque kabyle qui aime sa patrie vive la kabylie libre et indépendante vouloir aux martyres kabyle en inscrera leurs nom partout sur les pierre de notre montagne sur les arbres et sur le coeur de chaque enfants qui naitra sur le ciel sur chaque étoiles qui brillera

  7. Si les « maires  » kabyles qui gèrent les mairies feront de même !!! Mais malheureusement ils ne sont pas des hommes dignes de ce nom ils n’ont aucun courage ils sont soumis a leurs maitres . Ces algériens baptisent les institutions avec des noms turcs a l’image du pont de Constantine , Salah ou Ahmed bey un tyran turc , hôpital Mustapha pacha Alger , la gare de l’Agha a Alger etc .ils préfèrent ces noms de colons que les noms des kabyles qui se sont sacrifiés pour ce pays.Eux savant ou ils vont ,par contre nous , on nous gave avec cette Algérie une et indivisible , devise des kds kabyles

    • @Méziane
      .
      ‘Wikipédie-toi’ pour savoir ce qu’était et d’une, l’illustre dignitaire Salah Bey, et de deux, ce qu’il représentait pour les constantinois au lieu de sortir des sornettes.
      .
      Si les femmes constantinoises portaient le voile noir jusqu’à nos jours, c’est bien en signe de deuil lors de l’assassinat de leur bien-aimé Bey.

      • @Megdooda .Si les femmes constantinoises portent le voile noir, c’est leur affaire ,Constantine capitale de Massinissa a été détournée pour devenir capitale arabe , donc rien me m’étonne de votre part . Mais l’histoire reste ce qu’elle est , salah bey reste un colon et tyran que ça plaise ou non .

  8. Bonjour tout le monde,
    Arrêtez vos mensonges (il n’ya que les kabyles qui ont fait la guerre de libération) allez voir un peu partout dans les journaux de l’époque et vous allez voir partout en Algérie ya eu des résistants (sauf que les autres régions ne se la raconte pas trop comme vous) votre racisme est a vomir…
    En ce qui concerne l’article ,oui la famille de Oumrane doit demander des explications aux autorités car c’est inadmissible, mais de la a criée au complot c’est trop…les rues de Krim Belkacem et ABANNE Ramdhane , AMIROUCHE ,ALI MELAH,MIRA….et d’autres sont un peut partout dans les grandes villes Algériennes (Oran, Alger, Constantine…ect).

  9. L’artère principale de ma ville s’appelle avenue Abane Ramdane.

    Une chose est sûre, l’animosité Kabyle-Pouvoir est indéniable, la guerre froide est consommée depuis des décennies et s’il y a bavure d’un côté ou de l’autre, c’est l’innocent qui trinque.

  10. ce lycée islamiste qui enseigne surement en langue arabe ne mérite pas de porter le nom d’un valeureux combattant sans précédent comme OUAMRANE
    qu’ils il le nomme OKBA OU SIDI NAAMANE OU ABOU SOFIANE EN S’EN FOU ET PUIS VOILA

  11. @ Samy
    Tu veux savoir qui a fait dégager la France de l’Algérie, n’écoute pas les Kabyles qui peut-être d’après toi en rajoutent un peu, réfère toi plutôt aux témoignages et aux écrits des Français de l’époque et acteurs des événements. Et là tu seras définitivement fixé à moins de ne pas les croire aussi et à ce moment là je te recommande de t’en référer aux extra terrestres. Vous pouvez raconter tous les mensonges mais la vérité est immuable et finira un jour ou l’autre par éclater au grand jour. En attendant, soyez dignes et oubliez la Kabylie pour laquelle l’Algérie n’est qu’un simple accident de l’histoire. Sachez aussi qu’aucune force ne peut entraver la marche d’un peuple vers son destin.

  12. @ Kader,
    Je me réfère plutôt a ma famille d’abord, plusieurs martyrs(mon grand père est mort sous la torture de l’armée coloniale) et les gens du village de mon père et de toute la région (nord Constantinois) ,mais contrairement a vous ça ne empêche pas de respectez les sacrifices des autres régions et compris la Kabylie, a mon tour de t’envoyer lire les récits des historiens a propos de la résistance algérienne depuis 1830 et vous allez voir la vérité ..
    en ce qui concerne la Kabylie c’est a vous d’être digne de respectez les opinions de tout les kabyles , car j’en est des amis et même de la famille qui ne sont pas d’accord avec votre vision des choses .
    sachez aussi que je ne suis contre l’indépendance de la Kabylie mais seulement si la majorité des kabyles sont pour…

  13. Je te comprends @Samy, les kabyles tirent la couverture de leur côté, mais tu dois reconnaître que c’est tout à fait légitime après tous les sacrifices qu’ils ont consentis pour cette algérie confisquée par les arabo-islamistes. Il faut reconnaître que cette polémique sur la guerre a été créé par ceux qui ont confisqué la révolution et veulent falsifier l’histoire pour passer pour des révolutionnaires. Ce sont eux qui ont créé la division en déniant leurs droits aux uns et aux autres. Les kabyles sont contre le régime pas contre les algériens. Les kabyles ne sont pas contre l’islam comme certains veulent le faire croire, mais sont pour le respect de toutes les religions. Maintenant s’il y a des kabyles de ta connaissance qui ne sont pas d’accord pour l’indépendance de la Kabylie, c’est tout à fait exact, ce n’est pas tous les kabyles qui sont d’accord. Mais sache tout de même que le MAK demande un référendum afin que la majorité s’exprime, comme tu viens de le préciser. C’est ça la démocratie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here