« Boumerdes aussi est une région kabyle ! »

8
702
Entrée de Boumerdes

KABYLIE (Tamurt) – « La Kabylie ne se limite pas à Tuβiret, Bougie et Tizi-Ouzou. Nous aussi on est kabyle et on est pour l’indépendance de notre Kabylie », nous déclare un jeune de la ville Issers, du département de Boumerdes.

Son compagnon semble plus furieux d’entendre des responsables du MAK  « manifester pour affirmer la Kabylité de Tuβiret, mais ne soufflent aucun mot sur Boumerdes ». Les habitants de lcette partie de la Kabylie sont toujours restés fidèles à leur identité. Les habitants d’Afir, Dellys, Isser, Baghlia, Tawergua, pour ne citer que ces localités, adhèrent en masse au mouvement de la libération de la Kabylie. « On regrette que les cadres du MAK n’ont pas accordé beaucoup d’importance à cette grande partie de la Kabylie. Sinon, nous, on est prêts à adhérer en masse. Il suffit juste de nous accorder un minimum d’intérêt. On se demande pourquoi le MAK n’a pas organisé une manifestation pour l’indépendance de la Kabylie à Boumerdes le 20 avril dernier » nous a déclaré au téléphone un jeune de la ville de Dellys.

De ce fait, c’est toute la question des frontières de la Kabylie qui est de nouveau posée. La Kabylie s’étend aussi sur Bordj Bou Arréridj, Asdif (Sétif) et Jijel. Les Kabylophones de ces régions sont en général pour un statut particulier pour leur région et affirment toujours leur attachement à la Kabylie. Si auparavant, dans le domaine politique, ils votaient FFS ou RCD, ces dernières années ce sont les tendances indépendantistes qui l’emportent, à l’instar de toute la Kabylie.

Ravah Amokrane 

8 COMMENTS

  1. Vive le mak on’est tous kabyles j’amai on vas les laisse le mak vive la Kabylie vive Matoub

  2. Eh, bien ,la prochaine fois ça sera à Vumerdas !! Cette fous c’est a Tuvirett car les autorités coloniales ont réussi à empêcher les marches de yennayer et du 20 avril.
    Nos frères de Vumerdas sont déjà organisés et participent toujours aux activités MAK à Tizi. C’est une très bonne idée d’organiser une très grande marche à Vumerdas puis à Jijel et ainsi de suite jusqu’à faire le tour de la Kabylie, sans laisser le moindre recoin de nos frontières.

  3. Oui, déjà le nom; amerdas, je ne sais plus ce que c’est et Bu, une particule qui exprime la possession ou celui/celle qui la qualité telle ou telle qualité.

  4. Il serait aussi encourageant de mettre un poste frontialier avec Alger. Why boy…Il suffira d’essayer pour voir…

  5. En prend notre indépendance, est dans le futur nos enfants, s’occuperont de reprendre nos vrai frontière les arabes sont tellement facile à mettre a genou !!!

  6. sauf qu’à boumerdés, il n’y a jamais eu de manifs ni de morts pour cette langue kabyle. on ne peut pas passer son temps dans l’ombre et surgir brutalement. le sacrifice c’est uniquement Tizi Ouzou et Béjaia. personnellement, je ne peux pas vivre en dehors de ces deux villes. tenez : BBA , Setif, etc… peuvent aussi se prétendre être des kabyles. mais quelle kabylie ont ils défendus ??? après tout, bienvenus frères consanguins… plus kabyle que moi tu meurs..!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here