Vague de protestation à Bougie ce lundi

1
143
Marche à Aokas

BOUGIE (Tamurt) – Il y a eu de la protestation dans la région de Bougie ce lundi. Les habitants de certains villages  de la station balnéaire de Tichy ont bloqué la route nationale n° 9 à la circulation, à hauteur de la cité Bensaid, Baccaro.

Ils exigent la délocalisation de la décharge sauvage créée par les services de la mairie dans un  terrain  forestier sur les hauteurs d’Ait Melloul. Dans la commune voisine d’Aokas, c’est un autre problème de protection de l’environnement qui a fait réagir la population. À l’appel du comité citoyen pour la protection de la bande boisée de la localité, les habitants de cette commune ont marché pour dire non au déracinement des arbres de cette bande boisée, qui longe le littoral, pour y réaliser des structures hôtelières dans le cadre d’une zone d’expansion touristique.

Alors qu’à Bougie ville, ce sont les travailleurs qui sont descendus dans la rue en guise de soutien à leurs collègues syndicalistes, du secteur de l’énergie et de celui de l’enseignement supérieur, qui ont été suspendus suite à leur activité syndicale. La vague de protestation s’empare de la région de Bougie et, probablement, qu’elle ralentira durant le mois de ramadhan et la période estivale pour reprendre dès la rentrée sociale.

Amaynut

1 COMMENT

  1. Aide Sociale aux pauvres en Algerie et plus de 50% de la population au seuil de la pauvreté , entre MANIPULATION collé une cause de la pauvreté aux migrants du Sahel et la réalité sur le terrain pour toute une population appauvri ? Pour juste réduire le budget nationale et permettra l´import import de la CRA pour but de frauder avec leurs sociétés écrans d´importation ( Soit disant : la demade d´importation sous un manisfeste au
    besoin aux migrants du Sahel ( UN TRADING AU DOS DES PAUVRES ) .

    Les chéques de don se signent au profit de Ghaza et un peuple de 50% de la RADP appauvri et soumissioné par le régime est manipulé par ces vampires gouverneurs , Nourrire une famille Algerienne par une chèque de de 7000 DA et un prix pour un Parfum de moins de qualité ( une odeur du systeme pourri ) par rapport une gastronomie quotidienne avec un menu varié pour ces vampires .

    Les aides du Croissant-Rouge algérien en direction des familles dans le besoin seront des colis contenant des denrées alimentaires d’une valeur de 5000 à 7000 DA, a mentionné l’oratrice. «Ils seront distribués par les bureaux du CRA à travers les wilayas», souligne-t-elle, en refusant d’utiliser le mot couffin. Ce mot rappelle l’époque coloniale pour Saida Benhabilès. L’option du Croissant-Rouge de cibler des familles pour les aider durant le mois sacré n’a pas été une décision irréfléchie, a fait remarquer l’invitée du forum d’El Moudjahid. «Nous l’avons prise par conviction et parce qu’également nous nous opposons à l’idée d’ouvrir les restaurants d’Errahma pendant le mois sacré».
    Le CRA est contre l’idée d’ouvrir les restaurants d’Errahma, parce que ces derniers ne profitent pas aux nécessiteux et aux gens se trouvant dans le besoin. Ils sont en train de profiter aux fonctionnaires et aux gens ne méritant pas de l’aide», a argué Benhabilès, indiquant que ceux qui sont pour l’ouverture des restaurants d’Errahma sont libres de le faire. Abordant par ailleurs la prise en charge des réfugiés syriens et les migrants des pays du Sahel, Saïda Benhabilès a affirmé que l’Algérie n’a ménagé aucun effort pour les prendre convenablement en charge tout au long de l’année. Néanmoins les réfugiés particulièrement les migrants des pays du Sahel, refusent de s’installer dans les centres que l’Etat algérien a mis à leur disposition. «Ils préfèrent (les migrants du Sahel) se déplacer dans des wilayas que de se fixer dans ces centres», a déploré Saïda Benhabilès, qualifiant l’Algérie de pivot de l’action humanitaire dans la région du Maghreb et de l’Afrique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here