Les Chaouis ont-ils abandonné le combat identitaire ?

20
834
contestation des chaouis

ALGÉRIE (Tamurt) – Les militants de la cause Amazighe Chaouie ont complètement déserté le terrain.  Aucune voix de protestation ne se manifeste de l’un des plus grands espaces berbérophones du nord Africain.  

Triste sort pour un pays qui était auparavant toujours à l’avant-garde des causes nobles. Alors que ça bouillonne dans plusieurs régions d’Afrique du nord, en Libye, Tataouine, au Rif, à Ghardaïa et en Kabylie, les Chaouis sont restés calmes. Personne ne bouge le petit doigt. La population Chaouie campe dans la résignation. Le Mouvement Autonome Chaoui, qui se manifeste timidement, ne fait pas le poids, faut-il le dire. Le régime Algérien a réussi définitivement à domestiquer les habitants d’Oum El Bouaghi,  Guelma, Batna, Khenchela, Souk Ahras, Biskra, etc. Ce qui laisse à comprendre que les Chaouis ont carrément abandonné leur combat identitaire. Ce n’est pas, en revanche,  l’avis de Ravah qui estime que les Chaouis « même si on ne les voit pas sur le champ politique, ils sont très actifs dans le domaine culturel ». Pour lui, le silence des Chaouis est loin d’être une capitulation. « Nous avions voté lors des dernières élections pour le FFS et le RCD, mais, comme de coutume, c’est le FLN qui gagne », regrette Ravah.  Une manière pour lui d’affirmer que c’est le régime qui isole la population Chaouïa.

Mais cette raison est loin de convaincre sur le retrait intriguant des Chaouis de la scène de la contestation. « A vrai dire, les Chaouis ne se sont jamais impliqués en masse dans le mouvement identitaire, hormis certains artistes et militants dont le nombre est très insignifiant par rapport à l’étendue du territoire Chaoui. Le « Boumediennisme » est très répandu dans cette région, et je pense que c’est l’idéologie de  ce dictateur  qui est la principale cause de la résignation des Chaouis », nous a expliqué Redouane, un militant du MAK installé à Constantine depuis son jeune âge et qui dit avoir connu plusieurs militants Chaouis qui ont déserté le terrain de la contestation.

Ravah Amokrane 

20 COMMENTS

    • Les chaouis malheureusement ont presque tous des sac à dos rangers et sac marins et un képi qui les empêchent de désobéir à ceux qui leurs pas mettent de manger un bout de pain . Les pauvres s engageraient en 2002 je me rappelle pour 9000 dinars pour mener une vie de chien avec corvées et insultes et indignité. Et ce qui m’a surtout marqué et que même entre eux ils ne se rattaient pas , un officier chaoui s’est acharné avec violence sur deux officiers appelés chaoui aussi . C’était à ne rien comprendre , pour ce qui est du beberisme ,à l’époque de zeroual , ils disaient : les kabyles luttent et nous les chaoui nous en avons fait une langue enseignée.

      • Peut être, mais les Chaoui, cela fait des décennies depuis qu’ils ont perdu la langue.
        Lorsque il ne reste que 1000 veilles personnes qui parlent une langue on ne peut parler de son existence, car elle attend simplement son enterrement définitif.

  1. QU ON LE VEUILLE OU NON LA KABYLIE RESTE ET RESTERA TOUJOURS A L AVANT GARDE DU COMBAT IDENTITAIRE ,LA KABYLIE CEST D ELLE QUE VIENDRA UN ESPOIR DE DEMOCRATIE AUTREMENT LES CHAOUIS ILS ONT MÊME HONTE DE PARLER LEURS LANGUE ILS PRÉFÈRENT PARLER EN ARABE ET DIRE QUE DANS CETTE REGION SE TROUVE LE TOMBEAU DU ROI MASSINISSA CEST MALHEUREUX
    VIVE MA KABYLIE MA KABYLIE

  2. Pas plus faux arabe qu’un Chaoui! Qui celebre Okba et denie la meme celebration a Kahina!!! Passons l’eponge.
    Cela veut tout dire.

  3. Tlemcen: Réception en l’honneur du nouveau ministre du Commerce

      Une réception en l’honneur du wali de Tlemcen, Saci Ahmed Abdelhafid, a été organisée samedi soir au cabinet de la wilaya, après sa récente nomination au poste de ministre du Commerce.

    Outre les autorités militaires, civiles et judiciaires, de nombreuses figures du mouvement associatif, de la société civile, et des représentants d’associations religieuses, culturelles, sportives et des journalistes ont assisté à cette réception. Reconnaissant les efforts fournis sur tous les plans par le wali depuis son installation à Tlemcen et le mérite d’avoir endigué la contrebande du carburant en mobilisant les services de sécurité contre ce fléau qui constituait un vrai casse-tête pour le citoyen qui n’arrivait pas faire le plein aux stations Naftal, les intervenants l’ont qualifié, de «wali ayant le sens de la responsabilité, une grande expérience professionnelle, et des compétences humaines, qui l’ont aidé à assumer ses missions avec succès pendant plus de 4 années à la tête de l’exécutif de la wilaya». Très ému, le wali a tenu à remercier tous ceux et celles qui l’ont aidé dans ses missions pour l’essor et le développement de la région. «Le grand mérite du développement considérable qu’a connu la wilaya de Tlemcen sur tous les plans revient aux efforts et à la touche du président de la République». Il est à souligner que sa nomination dans le nouveau gouvernement est tombée, au moment même (jeudi 25 mai) où il effectuait une visite à Sabra (pour inaugurer une clinique privée d’hémodialyse et d’urologie), et à Sidi-Medjahed (pour s’enquérir de l’état des projets d’irrigation des exploitations agricoles à partir de la conduite reliant la station de Bouhlou au périmètre irrigué de Maghnia), puis à Béni-Boussaid (pour visiter les exploitations agricoles ayant bénéficié de crédits de l’Etat). Le wali de Tlemcen qui devait par la suite poursuivre sa visite à El-Aricha pour s’enquérir des travaux d’installation des équipements du projet d’adduction d’eau de Chott El Gharbi, a dû interrompre sa visite dans la commune de Béni-Boussaid, suite à un coup de fil de la présidence de la République l’informant de ses nouvelles fonctions à la tête du ministère du Commerce.

    • Un message bidon (#collo) qui n’est là que pour polluer les débats. Je demande au modérateur du site d’exercer son devoir vis à vis de ce message bidon.

  4. Ce Ravah que vous faites parler, il vit sur quelle planète???
    Il prétend voter pour les avatars du FFS et du RCD, alors que le boycotte de ce vote à atteint plus de 80%, en Kabylie 95%. ces partis sont des coquilles vides qui ne représentent que les intérêts de leur membres en Kabylie.
    Les Kabyles sont passés à un autre niveau de lutte.

  5. Azul,

    Sincèrement les chaouis n’ont jamais bougé à doigt, il y a belle lurette qu’ils ont remplacé leur identité Tamazight par celle du bedouinmusulment.
    Je vois en france nombreux chaouis qui s’en foutent carrément de Tamazight, ils se disent arabe un point c’est tout.
    Voila ce qui guette la Kabylie dans cette anegerie plurielle « au singulier ».
    Tadukli Taqvaylit.

  6. Le titre qui sied le mieux à votre article est le suivant : Les chaouis ont-ils entamé le combat identitaire ? Okba n’a pas fini de faire des dégâts au pays chaouis et ça continue encore et encore comme disait Francis CABREL. 7S2

  7. Depuis leur défaite historique devant les potentats OMEYADES, les Chawiyas sont devenus complexés par rapport à la religion musulmane (durant les années 90 des militants du RCD ont été agressés à T’VATENT en raison de l’inscription de la laïcité dans le programme du RCD.)

  8. Les Aurés ou le pays Chaoui comme on aime bien le dire, n’est presque plus berbère depuis les années 70.
    Hormis quelques rares petits villages, en hauteur, qui parlent encore, un peu, la langue, dans les villes on parle arabe.
    l’arabe a été intégrée dans les familles et devient la langue unique dans toute la région.
    Même le Français (Langue) a disparu des Aurés.
    Alors je ne vois pas ou sont les Berbères aux Aurés.
    Sachez qu’aujourd’hui, on entend encore parler berbère qu’en Kabylie, bien qu’elle commence à s’arabiser et, les Kabyles seront surpris dans 5 ans de se rendre compte comment une langue meurt très vite.
    Les morts, nous ne les sortirons pas de leurs tombes pour faire revivre une langue morte.
    Je suis, à chaque fois surpris par une méconnaissance réelle de l’Algérie d’aujourd’hui et des Algériens d’aujourd’hui par de nombreux Kabyles, c’est fou, vous vous basez sur quoi avant d’écrire?

  9. j’ai l’habitude de me rendre au pays Chaoui, Carouber, Batna et je vous jure qu’il est trés rare d’entendre parler Chaoui entre les jeunes. Seuls kelk vieux l’utilisent encore. Ils ont carrément oublié qui ils sont. si vous avez remarqué, meme les chansons, ils chantent en arabe. tout les commerces sont en arabe. les prénoms utilisés c Hodeifa, Islam, Bilal, Nor el Islam pour les garcon et Chaima, Aya, Ritaj, Tartil et Soundousse pour les filles, c catastrophique!!!!

  10. Rappelez vous que même le minable SELLAL avait lancé depuis Constantine ((Chaoui Hacha Mén Yésmé3 et personne n’a levé la voix, au contraire, durant la compagne électorale, il a été recu en grande pompe à Batna et Carouber

  11. il y a au moins 3 millions de chaouis ,et ils ne font rien ,quand on les compare au 300 milles amazigh de libye on se rend compte de l’ampleur des dégâts .

  12. À l’époque dans ma région (les Aurès) dans les années 50, tout le monde ne parlait que le chaoui. Aujourd’hui, de plus en plus cette langue disparaît sous la pression de l’arabe, imposé à l’école par le pouvoir. Il y a aussi que ce peuple a été marginalisé depuis l’indépendance pour mieux le contrôler. Cherchez bien et vous ne trouverez pas un seul représentant ou un leader politique parmi cette population ? Presque, la majorité des jeunes se font enrôler dans l’armée, pour eux c’est le seul moyen pour arriver à survivre ! Et puis, il y a aussi un mépris constant à leur égard, Monsieur Sellal lui même avait un jour insulté les chaouis ?

  13. Les chaouis sont de vrais patriotes tout comme les vrais kabyles algeriens. Vous la diaspora vous pouvez boire votre haine car les citoyens PATRIOTES ALGERIENS des Aures et de Kabylie Algérienne resteront sourds à votre idée diabolique de séparation Vive la NATION ALGÉRIENNE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here