Malgré le refus de l’administration : Saïd Sadi anime sa conférence à Bougie

0
224

BOUGIE (Tamurt) – En prenant la décision d’organiser la conférence de Saïd Sadi sans introduire de demande d’autorisation mais plutôt en impliquant la société civile laquelle a été appelée à un rassemblement le même jour, le café littéraire de Bougie s’inscrit dans la continuité de l’élan initié par le café littéraire de la station balnéaire d’Aokas. Les citoyens de la région de Bougie semblent dire au pouvoir qu’ils ne le considèrent plus comme une autorité quelconque.

Le jeudi, en fin d’après-midi, alors que les citoyens étaient venus en renfort en guise de soutien aux animateurs du café littéraire de Bougie, Docteur Saïd Sadi, ancien président du RCD, a fait irruption dans la salle du théâtre régional de la ville pour animer, comme convenu, sa conférence. Elle a été axée autour de son ouvrage «  le chemin du devoir » sur la vie militante et artistique du maître de la chanson kabyle, Chérif Kheddam.

La mobilisation citoyenne paie. Alors que les autorités avaient signifié aux animateurs que cette conférence allait être interdite, le soutien de la population au café littéraire a poussé les responsables de l’administration à se terrer dans leurs bureaux et de laisser faire. Ce n’set qu’avec ce genre d’actions que la dynamique de libération du joug colonial d’Alger prendra forme. Aokas a été le précurseur suivi de Bougie et certainement d’autres contrées kabyles qui refuseront, à l’avenir, de demander une quelconque autorisation.

Amaynut

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here