Il compte réaliser un centre de traitement des cancers en Kabylie : Le professeur Boutemeur à Aokas pour expliquer son projet

7
183

AOKAS (Tamurt) – Prendre en charge les malades atteints de cancer et former les étudiants en médecine orientées vers l’oncologie. Tels sont els objectifs de la fondation pour la promotion des sciences que compte créer, en Kabylie, le professeur Madjid Boutemeur qui était l’invité du café littéraire d’Aokas, le mardi en fin d’après midi.

Il y a animé une conférence autour de son projet de centre de traitement des cancers  de la future fondation de Kabylie pour la science. Après avoir longuement  disserté sur le sujet, le conférencier se prêtera au jeu des questions-réponses avec l’assistance qui était fort nombreuse. Ainsi donc, la Kabylie, par le biais de ce professeur de renommée internationale, s’apprête à avoir son centre de traitement des cancers  au même titre que l’Allemagne et le Japon, les seuls pays à en disposer. Il faut reconnaître aussi que Madjid Boutemeur n’est pas n’importe qui. Docteur en physique nucléaire et physique des particules, il exerce en tant que professeur des universités, chercheur dans les laboratoires européens et conseiller scientifique du gouvernement de la Bavière.

En tant que kabyle qui se respecte, le professeur Boutemeur souhaite que ce centre qui utilise cette nouvelle technologie soit réalisé en Kabylie. C’est une sorte d’appel aux élus locaux qu’il lance pour qu’une assiette de terrain soit dégagée et l’enveloppe financière  nécessaire votée. C’est sur que le pouvoir colonial d’Alger mettra les bâtons dans les roues à ce projet surtout que le porteur souhaite sa réalisation en Kabylie.

Amaynut pour Tamurt         

7 COMMENTS

  1. Nous pourrons mettre un terrain à sa disposition et lever des fonds pour faire progresser un peu la Kabylie et la sortir du chaos arabo-anegerien. Il ne faut plus compter sur ces funestes vassaux qui ont livré la terre kabyle ainsi que son peuple à nos ennemis et fossoyeurs!… Nous devons entreprendre, que chacun apporte une pierre à l’édifice, chacun à son échelle, nous ne devions en aucun cas quémander l’autorisation, tous ensemble, nous vaincrons. Remerciement et respect à mass Boutemeur. Vive la dignité et vive la kabylie indépendante.

    • En effet, entreprendre et lever des fonds… Tout pays ou ces activite’s ne sont pas fluides et generalise’es est inevitablement destine’ au sous-developement. C’est une question de degre’ avant que ca n’atteigne la catastrophe. A mes yeux et, j’espere ceux de tous les Kabyles, ce que vous preconisez c.a.d. autorisation et batons dans les roues, et qui sait quoi d’autre, etalent les bien-fonde’s et la necessite’ d’une administration et Autorite’ Kabyle INDEPENDANTE.

      VIVE LA KABYLIE LIBRE ET INDEPENDANTE.

  2. Le professeur Boutemeur nous propose un grand projet et nous en sommes reconnaissants à plus d’un titre. C’est d’abord vaincre enfin la souffrance des personnes atteintes de cette funeste maladie. Ensuite, c’est en Kabylie, la resistante de nos aieux, que va naître la prouesse technologique grâce au professeur Boutemeur. Nous devons être solidaires et unis devant l’urgence absolue de s’atteler à la tâche de redresser la Kabylie et de montrer l’exemple à toute l’Afrique du Nord. Le temps n’est plus aux querelles de basseses. Soyons grands dans le respect et la bienveillance à toute égard. Nous ne cédons pas cependant à l’intolérance et l’injustice que la Kabylie subit actuellement à tous les niveaux. Nous souhaitons que le projet réussisse et surtout dénonçons de vive voix quiconque mettra un frein ou tout autre entrave à ce projet qui dépasse largement le caractère symbolique. Vive Tamazgha. Tanmmirt.

    • « … C’est d’abord vaincre enfin la souffrance des personnes atteintes de cette funeste maladie. … »

      En effet, soigner un(e) cancereux ou tout simplement soulager de la souffrance, une personne est un acte Noble qui temoigne de la noblesse de ceux qui le font au quotidien. Quand cela est une activite’ quotidienne, la noblesse s’ettend a la societe'(population et sa culture, etc.) qui la maintient en activite’.

      Les activite’s d’un tel centre necessite l’accompagnement et dans l’espace immediat de beaucoup d’autres activite’s , allant depuis le deffrichessiment de routes, a la plomberie, et je ne sais quoi… Ca concerne tout le monde, vraiment. Toute une vie qui a besoin d’une organisation, une gestion et donc une administration.

      Franchement, sans me lacher dans un language qui exprimerait mieux ma colere et celle de millions de Kabyles, les problemes que quiconque Kabyle et algerien meme peut etaler de tete, demontrent la necessite’ de differences irreconcilliables. Le divorce est un salut pour tous.

      Et comme vous le soulignez si bien, que les « politiques » Kabyles, demontrent que leur quotidien aupres de l’administration coloniale, est vraiment pour exprimer la volonte’ des Kabyles et non l’inverse.

  3. C,est ce genre de projet et ce type d’hommes qui doivent unir les kabyles dignes des bâtisseurs amazighs.Tous ,soutenons ce messie !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here