Une provocation du Pouvoir : Cheba Zehouania à Tizi Ouzou pour célébrer le 1er novembre

10
329
Chaba Zehouania

TIZI OUZOU (Tamurt) – Le Pouvoir algérien continue de jouer avec le feu en lançant, à chaque nouvelle occasion, des provocations en direction de la Kabylie et du peuple kabyle. Non content d’avoir classé tamazight comme langue de second collège, le Pouvoir algérien multiplie les provocations contre la Kabylie. Avec, bien entendu et malheureusement, la complicité des kabyles de service.

La dernière trouvaille du Pouvoir algérien après l’épisode de la domestication très réussie du chanteur Idir, c’est d’envoyer Cheba Zehouania dans la ville de Tizi-Ouzou, le premier novembre prochain afin d’enflammer la scène et les esprit. En effet, le Pouvoir algérien n’a pas trouvé mieux que Cheba Zehouania pour célébrer le soixante-troisième anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale. Oui, Cheba Zehouania et en plein centre ville de Tizi-Ouzou. Et en 2017. Comme quoi, trente-sept ans après le printemps berbère, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge. Pourquoi spécialement Cheba Zehouania et pourquoi spécialement Tizi-Ouzou ? La question ne mérite réellement pas d’être posée car la réponse coule de source. Tout en faisant mine de conférer un semblant de reconnaissance à la langue et culture amazighe sur les papiers et dans les discours, sur le terrain, le Pouvoir algérien procède tout à fait au contraire.

Le Pouvoir choisit une date historique et envoie une chanteuse de cabaret (et laquelle !) à Tizi-Ouzou pour la commémorer. C’est une provocation et rien d’autre. Car si l’objectif était vraiment de célébrer l’anniversaire du 1er novembre, il y a mille et un chanteurs kabyles à textes et  respectables, très respectables, pour animer une telle soirée. Il y a anguille sous roche. Mais quand le chanteur Idir déclare fièrement  à la Une du journal « Ennahar » de samedi 28 octobre dernier, qu’il aime beaucoup les chansons de Cheb Hasni, il ne reste plus que les chansons de Matoub Lounes pour se consoler. En attendant une autre indépendance, vraie celle-là.

Tahar Khellaf pour Tamurt

10 COMMENTS

  1. C’est une provocation du pouvoir arabo-islamique anti-Kabyles et anti-Berbères, les Kabyles doivent impérativement boycotter cette provocation contre l’identité Kabyle.

  2. C’est aux militants de TIZI notamment les Etudiants de lancer un compagne de BOYCOTT…tout azimut.

  3. Je peux vous promettre qu’IDIR ne connait aucune chanson de cheb Hasni et qu’il ne l’écoute jamais, c’est du mensonge opportuniste d’une grande bassesse.
    Ca me rappelle certains Français qui, pour se dédouaner de tout sentiment raciste, lorsque ils rencontre un Algérien ils disent « Mon meilleur ami est Algérien », le lendemain il dira à un Marocain « Mon meilleur ami est Marocain » et ainsi de suite, par lâcheté .
    Qui, donc, lui a parlé de sionisme ou de Palestine lorsque il s’est mis à traiter du sujet?
    Son meilleur ami est, sans doute, Palestinien!
    Pourquoi s’est-il senti obligé de se justifier d’avoir chanter avec un « juif bien » et s’être fait avoir de chanter avec Enrico Macias (Le sioniste?), j’étais dans la salle et je n’ai remarqué aucun regret dans votre visage ou vos propos.
    Se sentir obligé de se justifier lorsque il cite un Juif, c’est cela le » Faschisme », Monsieur Idir.
    Il va falloir vous préparer à affronter les juifs à votre retour en France, votre carrière internationale s’arrêtera certainement à Alger, Monsieur.
    Les juifs, ce n’est pas des Kabyles, eux ils démolissent leurs ennemis. Mais vous ne pourrez pas leurs dire « Mon meilleur ami est juif ».

  4. Ils ne savent plus quoi inventer pour nous humilier. Mais pour être humilié par qui que ce soit, il faut que l’humilié accorde de l’importance à celui qui l’humilie. Or pour nous, ce pouvoir ne vaut RIEN! Il peut s’épuiser à chercher des stratégies pour nous annihiler, nous resterons de marbre. Il est, en fait, inutile d’évoquer un boycott de cette chanteuse de cabaret car, naturellement, seuls les KDS iront la voir et l’écouter…Elle n’existe pas pour nous. Ils se comportent en colonisateurs féroces, intraitables, arrogants. Ils ont l’armée. Nous sommes persévérants et avons de la jugeote. De plus, Tamazgha nous revient. Notre heure viendra! Ils ont usé de tous les stratagèmes contre nous, sans parvenir à nous laminer. Bien au contraire, nous sommes plus forts et plus unis que jamais! Nous ne sommes pas prêts de troquer notre civilisation multi-millénaire contre la leur, mortelle pour l’être humain. Le jour et la nuit!

  5. Une chanteuse de cabaret pour commémorer le 1er jour de la révolution? Ce n’est pas un mépris pour la Kabylie, c’est un mépris pour cette même révolution. Mais sont-ils vraiment conscients d’une telle méprise à l’égard des milliers de martyrs qui leur ont offert le pays comme un butin de guerre? Si l’information est vraie, C grave.

  6. Manque de tolérance d’ouverture sur les autres cultures, repli identitaire. ..Qu’adviendra t-il si un jour Shakira devait se produire à Tizi Ouzou pour un Gala? La question reste posée aux kabylistes.

Comments are closed.