Le FFS : parti politique ou propriété familiale ?

0
222
FFS après Ait Ahmed
FFS après Ait Ahmed

KABYLIE (Tamurt) – Le Front des Forces Socialistes (FFS) a atteint un état de désolation qui ferait retourner dans leurs tombes les quatre-cent martyrs de 1963 sans compter tous les militants et sympathisants de ce parti qui ont sacrifié leur vie pour le souhait vain de voir la démocratie triompher en Algérie.

En effet, quand on voit le comportement, vraiment insolite qui aurait prêté à rire n’eut été la gravité de la situation en Algérie, des membres de la famille de Hocine Ait Ahmed suite aux derniers événements fâcheux ayant secoué le FFS, il y a de quoi s’interroger si ce parti est une formation politique digne de ce nom ou s’il s’agit tout simplement d’un bien familial ayant été hérité par des ayants droits après le décès de Hocine Ait Ahmed. Bien sûr, à titre individuel, tous les enfants de Hocine Ait Ahmed et autres membres de sa famille ont entièrement droit d’avoir leur propre opinion concernant, entre autres l’exclusion, condamnable bien sûr, de Salima Ghezali. Mais de là à faire valoir le statut de famille de Hocine Ait Ahmed pour se donner plus de légitimité et de pouvoir, il y a là un pas que les enfants de Hocine Ait Ahmed n’ont pas hésité à franchir.

Les enfants de Hocine Ait Ahmed ont en effet multiplié les sorties médiatiques depuis quelques semaines pour, entre autres, tirer à boulets rouges sur l’actuelle direction qui n’est pas, bien entendu, au-dessus de tout soupçon. Mais la question qui se pose c’est comment les membres de la famille de Hocine Ait Ahmed peuvent-ils se comporter ainsi comme si le FFS était un royaume et avec le décès du Roi, ce sont ses enfants qui prennent systématiquement les rênes.
C’est là une pratique qui n’a jamais été observée en Algérie malgré la situation de cacophonie générale et de dictature incontestable qui régissent la pratique politique dans ce pays. Même dans les rangs du FLN (Front de Libération Nationale), parti ayant géré l’Algérie depuis 1962 d’une main de fer et en s’appuyant sur un régime dictatorial avéré, on n’a jamais vu les enfants de n’importe quel secrétaire général agir de la sorte une fois leur ascendant décédé ou tout simplement ayant quitté leur poste de responsabilité.

N’y a-t-il donc personne dans l’entourage des enfants de Hocine Ait Ahmed pour conseiller à ces derniers de cesser de s’adonner en spectacle avec de telles pratiques. Les quelques graines de crédibilité qui aurait pu encore rester au FFS, les enfants de Hocine Ait Ahmed viennent de les jeter en éclat. Le FFS est donc aussi un fleuve détourné. L’espoir, né en 1963, a laissé la place à tant de trahisons !

Tarik Haddouche

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here