Coronavirus : 3 nouveaux morts à Tizi Ouzou

2
1913
Coronavirus
Coronavirus

TIZI OUZOU (TAMURT) – Trois nouveaux décès de personnes contaminées au coronavirus ont été enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou ces dernières vingt-quatre heures alors que le nombre des nouveaux cas confirmés s’élève à 5 en vingt-quatre heures, également.

Le premier décès de ces dernières vingt-quatre heures, dans la wilaya de Tizi Ouzou, victime du Covid-19, est un agent de sécurité exerçant au Sanaturium de Belloua (dépendant du CHU « Nedir-Mohamed » de Tizi Ouzou. Il s’agit de H.M., également très connu dans le monde sportif comme étant un fervent supporter de la JSK. La deuxième personne décédée est une femme âgée de 80 ans résidant au village Zaknoun dans la région des Ath Ouacif. Enfin, la troisième personne décédée est un homme de 58 qui habitait à la Nouvelle Ville de Tizi Ouzou, plus exactement à la cité « Géni-sider ». Au total, le nombre de personnes atteintes du coronavirus est de 107 dans la même wilaya après que cinq nouveau cas confirmés ont été enregistrés. Les concernés sont : un homme de 54 ans du village Azzouza (Larbaa Nath Irathen), un jeune de 25 ans du même village, un autre de 25 ans du même village, un homme de 43 ans de Azzouza également ainsi qu’une femme de 37 ans du village Laghrous dans la commune de Mekla.

Au total, 19 personnes sont décédées dans la wilaya de Tizi Ouzou depuis le début de la pandémie alors que 19 patients ont pu se rétablir. Ces derniers sont issus des localités de Souk El Tenine, Bouzeguene, Tizi Rached, Tizi Ouzou, Ath Yanni, Ain Zaouia, Aghribs, Azzeffoun, Mechtras, Boghni, Makouda, et Iflissen. Le taux de létalité (risque d’entraîner la mort par la maladie) dans la wilaya de Tizi Ouzou est le plus élevé en Algérie. Il est de 20 % contre 14 % à l’échelle nationale. Un chiffre alarmant, selon les observateurs.

Tarik Haddouche

2 COMMENTS

  1. Azzouzen et pas Azzouza!!
    Ce virus rappelle aux Kabyles qui ne doivent compter que sur eux-mêmes
    Que cet élan de solidarité porté par nos villages soit appuyé et structuré
    pour construire une alternative salvatrice pour la Kabylie.
    Tanmirt

  2. L’université de Vgayet vient de mettre au point un respirateur artificiel appelé « Turets » (poumonà). Espérons que l’université de Tizi se décide enfin à collaborer avec ces vaillants chercheurs de Vgayet dans l’intérêt des Kabyles et de la Kabylie. Après avoir été le porte drapeau de la protestation kabyle durant des années, l’université de Tizi a sombré et a touché le fond le jour où elle délivré le diplôme de doctorat honoris causa à Benbelle, il y avait pourtant dans le conseil « scientifique » qui a commis cette forfaiture en plein coeur de la Kabylie des personnes prétendument berbéristes.

    Alors disons Bravo à l’université de Vgayet et souhaitons bonne chance à l’université de Tizi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here