Kabylie : le FFS et le RCD se préparent pour les législatives

11
1429
FFS et RCD à l'APN
FFS et RCD à l'APN

KABYLIE (TAMURT) – Les deux partis du FFS et du RCD sont en train d’affûter ce qui leur reste comme armes afin de prendre part aux prochaines élections municipales et législatives, a-t-on appris de sources proches de ces deux formations politiques.

Contrairement aux élections présidentielles du 12 décembre 2019 et au référendum constitutionnel du 1er novembre dernier, les prochaines élections municipales et législatives anticipées attisent les appétits des uns et des autres. Dans un seul cas de figure, ces deux partis politiques boycotteraient, à la dernière minute, les prochaines élections municipales et législatives anticipées : si le même scénario d’impossibilité de tenir un vote est réédité en Kabylie comme ce fut le cas le 1er novembre 2020. Mais pour l’instant, les deux partis politiques sont en train de mobiliser à fond leurs troupes afin de tenter de convaincre la population kabyle « de la nécessité de prendre part à ces élections ». Il y va de la survie du FFS et du RCD, explique un analyste politique à Bgayet qui ajoute que si ces deux partis, déjà très affaiblis par les saignées et les crises internes qui les rongent ces dernières années, ne prennent pas part aux prochaines législatives, ceci signerait leur arrêt de mort. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une absence totale des APC et de l’APN signifierait que ces deux partis ne pèseront plus rien sur le terrain et céderont l’espace aux candidats indépendants qui rafleront la mise. Ceci bien sûr dans la mesure où le vote aura lieu en pays kabyle.

Dans le cas contraire, ce sera vraiment un dilemme car si le scénario du 1er novembre dernier se réédite, on se retrouvera dans une Kabylie, sans maires et sans élus locaux. Ce qui constituera une véritable crise, cette fois-ci, contrairement au 1er novembre ou au 12 décembre 2019 où, en dépit du fait que le vote n’a pratiquement pas eu lieu e Kabylie, les résultats ont été validés le plus normalement du monde.

Tarik Haddouche

11 COMMENTS

  1. Si la constitutionnalité de la « nouvelle » constitutionnette est problématique y adhérer en aval du procédé c’est lui conférer une légitimité morale, alors qu’elle n’est pas légitime démocratiquement.
    Le problème est donc plus un choix de société que ces partis opèrent. Ils ont le rôle de contrôle politique de la kabylie au service de l’État islamique arabe. Ils vont justifier cela par le risque probable de guerre avec le Maroc( ce que tout Amazigh devrait espérer d’ éviter), comme toujours  » l’ urgent  » comme cause extraordinaire donnera des supplémentaires au régime. Il faut dire que ceux qui croient ou feignent de nous « aider » en allumant un feu entre les deux peuples en réalité obtiennent le renforcement du régime militaire. Ces préparatifs en sont les prémices de la bêtise des puissances occidentales et arabes!

  2. Aucun commentateur politique ne pourra démontrer l’intérêt réel de la participation des partis Ffs et Rcd au législatives autre que l’intérêt matériel qui consiste en une rente exorbitante et astronomique pour les chanceux élus. Pour ces partis Kabyles, Ffs et Rcd, siéger à l’assemblée nationale algérienne est synonyme de caution démocratique pour un régime qui est à des années lumières de la démocratie, les arrestations arbitraires et les emprisonnements de militants pour délit d’opinion sont là pour le témoigner s’il en fallait.

    Quand on sait d’avance que la poignée de députés Kabyles ne peut, au vu de son effectif infime en rapport avec l’ensemble, même pas modifier une virgule dans les textes qui seront votés par cette assemblée, on ne peut que rester étonné devant le silence des prétendus analystes politiques Kabyles face à cette présence ahurissante et inutile de députés Kabyles dans l’assemblée algérienne.

  3. Chiche. Qu’ils aillent gagner des places dans cette « assemblee » en dehors de la Kabylie! La Kabylie est la seule region d’Algerie ou il ya un peu de transparence dans les elections. Quand aux autres villes ou regions du pays tout est trafique d’avance!

  4. L’expérience a montré que les députés sont au parlement juste pour leurs intérêts, les pseudo- élus ne font que de la figuration. donc , je ne comprends pas pourquoi la Kabylie participerait à ses élections de la honte , si ce n’est juste pour enrichir des opportunistes .

  5. Ce ne sont que des pseudos partis du mangeoire du fln pas plus .À chaque semblant d’élection ils troquent la Kabylie pour quelques miettes,à bon entendeur salut.

  6. A force de compromis au détriment de la Kabylie, Le FFS est devenu comme le FLN.

    A force de compromis au détriment de la Kabylie, Le RCD est devenu comme le RND.

    Au FFS et au RCD il n’y a plus RIEN DE KABYLE ET DE KABYLIE.

    Vive la Kabylie LIBRE ET INDEPENDANTE !

    Arezqi

  7. La participation à ces mascarades électorales ne fait que perpétuer le Régime dictatorial militaro-mafieux…

    Ces partis foutus (tous), soumis et domestiqués par la Police politique secrète (le Pouvoir réel) sont là pour apporter de la ‘ crédibilité ‘ à ce Régime dictatorial, le minimum exigé par les Puissances occidentales qui adoubent et soutiennent le Pouvoir ultra autoritaire et hyper répressif des Généraux criminel et prédateurs….

    Des ‘ mascarades électorales ‘ pour des ‘ Assemblées-croupions ‘, bidons, des ‘ chambres d’enregistrement’, qui sont là pour la forme, sans pouvoir, car les vrais décideurs ce les Généraux, les Maîtres de la sinistre SM-DRS en l’occurrence….

    On le sait , les fameux  » dépoutés ‘ affairistes véreux gagnent des sommes colossales, en plus des trafics en tous genres, des commissions occultes, des manigances diverses et variées, des avantages et privilèges et des hôtels pleins de p…. toutes jeunes et fraiches, plusieurs appartements, et dans chaque appart’ une ou plusieurs femmes ou travesti.s.

    Quel scandale !

  8. FFS et RCD supposés être les deux partis politiques les plus représentatifs du peuple kabyle, n’ont fait en réalité qu’endormir et trahir ceux qu’ils prétendent représenter, car en réalité ils sont très attachés à cette Algérie arabo-islamiste dans laquelle ils ont toujours œuvrer à la dissolution des kabyles, et à l’héritage de l’ère Boumediene qu’ils considèrent toujours comme le grand calife. Car sinon comment expliqueriez-vous qu’ils n’aient pas encore rejoint la vraie mouvance kabyle le MAK. Comment expliquer qu’ils aient pu laisser le régime FLN construire autant de mosquées en Kabylie, sans jamais broncher, tout en sachant que tous ces édifices ne sont en réalité que des moyens d’accomplir leur funeste dessein machiavélique d’arabisation des kabyles. Aujourd’hui la kabylie compte plus de mosquées qu’elle n’en a jamais compté dans toute son histoire, et certainement plus que dans toute autre région d’Algérie, pendant que ces guignols blablatent pour ne rien dire, et gesticulent en costume-cravate en parfait baratineurs.

  9. Des officines partisannes au service du Régime militaro-mafieux

    Leurs substances numériques sont réduites au plus bas, la base militante ayant fui depuis longtemps ces appareils dirigés par des affairistes pervers et des notoirement connus comme collaborateurs de la Police occulte, la Gestapo des Généraux décideurs. …

    Leur ‘ point commun ‘ : la ‘ contre-opposition ‘

    Entre ces machins, il n’y qu’une différence de ‘ forme ‘, car dans le ‘ fond ‘ ils roulent tous pour la Junte militaro-mafieuse. Chacun sa chanson ou sa musique, ses percussions ou ses notes et fausses notes, ses slogans et mots d’ordre, mais aucun ne dit la ‘ nature militaire du pouvoir en place ‘, aucun n’a le courage de dire que la ‘ question du pouvoir ‘ , e l’occurrence la ‘ question politique ‘ edt la question principale et primordiale, fondamentale et essentielle, générale et globale ‘. Aucun n’a le courage ni la volonté de cibler frontalement et directement la Dictature militaire…..Donc, ils ne sont en rien ‘ o ppositionnels. Pire encore, ils partagent le même réflexe : empêcher la construction d’une véritable opposition. … qui n’existe pas présentement !

    La contre-opposition (l’entendre comme ‘ contre-feu ‘ était la ‘ truvaille ‘ du Général Belkheir, lui qui avait lancé la fausse ouverture de 1989…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here