Tarik Mira soutient Ait Hamouda

7
1971
Tarik Mira
Tarik Mira

KABYLIE (TAMURT) – La campagne de soutien et de solidarité avec les détenus d’opinion se poursuit en Kabylie. Cette fois, c’est Tarik Mira, fils du combattant Abderrahmane Mira, qui vient de s’exprimer.

Dans un communiqué portant la signature de quatre personnalités, en l’occurrence Tarik Mira, Ahmed Badaoui, Ramdane Moula et Hamid Ouazar, ces derniers considèrent que l’arrestation de Nordine Ait Hamouda heurte nos consciences tant par les moyens déployés pour son interpellation que par l’objet qui assoit ce fait. « A-t-on le droit de nous interroger sur le récit national ou non ? Telle est brutalement posée la question. A l’évidence, non, d’autant que le contrôle de narration historique participe à la légitimité de l’exercice du pouvoir. Or le débat sur l’histoire nationale, ancienne et récente, est du domaine de la liberté d’expression qui, en la matière, permet de déceler le vrai du faux », souligne Tarik Mira et ses cosignataires.

Ces derniers ajoutent : « chaque Etat, quelle que soit sa nature, repose en partie sur des mythes fondateurs. L’Algérie n’en échappe pas. Les mythes, comme leur nom l’indique, ne sont qu’illusion. Dire son point de vue en tant que citoyens, y compris à rebours de l’officiel et à contre courant de l’historiographie, n’est pas une subversion mais un apport au nécessaire débat qui participe à trancher entre mythes et réalités. La connaissance de l’histoire sert à connaître son passé, comprendre le présent et éclairer l’avenir. Tout un défi qui demande à ce que le peuple soit en adéquation avec les institutions qui produisent le roman national. C’est ici que la liberté d’expression prend tout son sens ».

Tarik Mira estime que l’arrestation de Nordine Ait Hamouda apparait sous cet angle comme une violation d’un droit élémentaire de dire librement son point de vue : ce n’est pas le code pénal qui doit régir le dire historique. « En effet, il n’est jamais bon de convoquer l’histoire au prétoire », ajoute Tarik Mira qui demande la libération de Nordine Ait Hamouda et la fin de la répression qui frappe des dizaines de personnes aujourd’hui injustement incarcérées.

Idir Tirourda

7 COMMENTS

  1. Il faudras bien un jour que tous les Kabyles retournent chez eux, au sense propre et figure, dans ce cas. Tarik Mira commence a realizer que apres son devouement au pouvoir en place, il rsique lui aussi d’etre largue prochainement. Prendre le train avant que ce ne soit trop tard car on ils auront tous des comptes a rendre.

  2. Ce criminel, cet assassin des jeunes kabyles de tazmalt et autres sa place est en prison.ou bien être pendu a la place publique.

    • Tout à fait d’accord avec ton point de vue. Il y’a qui veulent se refaire une virginité sur le dos des détenus après avoir servi la soupe au régime en Kabylie.

      • Azul,
        Vous confondez Tarik Mira et Smail Mira (ce cernier, maire de Tazmalt).Smaïl est, en effet, impliqué dans des affaires criminelles (lire, par exemple, l’article de Tamurt à l’adresse suivante : https://tamurt.info/fr/2014/07/10/le-maire-de-tazmalt-smail-mira-perd-ses-soutiens/63800/). C’est un cas pathologique. Tarik Mira, son frère (leur père est le nationaliste Abderrahmane Mira), est un ancien du RCD, avec lequel il a « rompu » (organisationnellement, mais pas idéologiquement), ensuite il a continué en tant que soi-disant « indépendant », mais je n’ai plus suivi le reste, c’est très marginal sur le plan politique en Kabylie, voire anecdotique. Tarik et Smaïl n’ont pas le même profil psychologique ou politique. Une dernière remarque, MIra est ici un nom de famille, qu’il ne faut pas confondre avec le prénom de femme Mira, par exemple MIra Moknache, qui est sur une autre ligne (mais, peut-être un peu, ou beaucoup, en zigzag). Elle un mérite certain, cependant, dans le contexte trouble de la Kabylie actuelle.

  3. Méfiez-vous des faux amis! Que AEK soit le produit de Napoléon 3 il n y a aucun doute. Autant pour le traité de Tafna qui est une honte, que le vide arabislamique a élevé à refonte de la nation. Ce qui est plus clair est que le pays imaginaire arabislamique est antinomique avec le notre. Là où les « valeurs » islamiques pardonnent la traîtrise les coreligionnaires est maintenat évident. Si les oulèmas qui soutenaient boumediene en 63 quand il massacrera 400 membres du FFS en Kabylie et que l’Etat islamique pardonnera la décennie noire aux siens – islamistes plus ou moins modérés, les islamistes avec lesquels il partage la vision il y a continuité sémantique et politique. Si aujourd’hui les islamistes imposent la charia à tous comme imp<èratif moral est autant clair. Ce qui parcontre ne l'était pas jusqu'ici est ce beau monde du purgatoire, les musulmans lambda de Kabylie qui continuent d'avaler des couleuvres au nom de l'islam. Ils sont prisonniers de la visière. Car l'islam pardonne les siens, justement chaque idéologie a sa hiérarchie des valeurs, en islam on ne dira jamais colonie mais fotohate- ouverture des territoires. Si les oulèmas avaient soutenus boumediene dans le massacre là aussi c'est parce que la "oumma" pour eux est plus importante que la nation, de même en 1990 avec les islamistes qui prirent les armes contre les laics et le grand pardon du régime, leurs alliés qui leurs renvoit l'ascenseur. Morale, la nation comme périmètre de référence se repropose aux peuples, comme une bouée de sauvetage, elle dit: mefiez vous de vos sens ils sont souvent menteurs. Du reste l'Algérie arabe qui invitait les monarchies venir construire des mosquées en Kabylie comme moyen de faire prévaloir la oumma sur la nation, là aussi le choix sociétal est bel et bien clair…

  4. 60 ans après l’indépendance du ce pays, le pouvoir politique français se comporte sous prétexte de la réconciliation entre les deux rives de la Méditerranée comme le premier décideur sur le destin de l’ex colonie??????.
    La propagande amir abrdkader conforte mieux la lecture du passé français en Afrique du Nord notamment en Algérie en déterminant de la vraie histoire!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here