Vgayet: Après les incendies, l’heure de la reconstruction

0
874
La Kabylie brulée
La Kabylie brulée

KABYLIE (TAMURT) – Brûlée et martyrisée, la Kabylie ne courbera jamais l’échine. Elle restera toujours belle et rebelle. Dans un futur proche, son patrimoine forestier renaitra de ses cendres. Ses maisons incendiées reconstruites. Ses oliviers, ses figuiers et ses cerisiers replantés. Ses vergers cultivés et son cheptel reconstitué. Et la Kabylie se relèvera peu à peu de cette tragédie plus forte et mieux outillée. Ses enfants sauront relever tous les défis.

D’ailleurs, la reconstruction de ce qui a été détruit par les incendies de forêt a d’ores et déjà commencé.
N’attendant pas les subsides d’un pouvoir aux abois, les villageois de Vgayet ont d’ores et déjà retroussé les manches et se sont mis en ordre de bataille pour venir en aide aux familles sinistrées. Les exemples sont légion. A Barbacha, une région en partie ravagée par les flammes, des maçons, des peintres, des plombiers ou de simples ouvriers sont à l’œuvre au village Aït Sidi Ali et dans d’autres bourgs touchés par les derniers feux de forêt. Ces derniers se sont mobilisés, chacun dans son corps de métier, pour réparer les maisons partiellement endommagées par les incendies.

Même topo à Kendira, une région montagneuse située à cheval entre Barbacha et Bouandas. Là des jeunes volontaires, venus des quatre coins de Vgayet, s’affairent depuis des jours à nettoyer les vergers, repeindre les façades des maisons et reconstruire ce qui a été endommagé par les incendies. Des actions similaires sont en cours dans plusieurs villages de Toudja où les incendies ont provoqué d’importants dégâts.

D’autres initiatives visant à atténuer la souffrance des familles sinistrées sont prises par le mouvement associatif local. A ce titre, l’association Etoile Culturelle d’Akbou et l’Olympique d’Akbou s’emploient depuis des jours à collecter des articles scolaires au profit des enfants issus de familles ayant tout perdu lors des incendies de forêt qui ont endeuillé la Kabylie ces derniers jours. « L’association Etoile Culturelle d’Akbou, soucieuse du bien-être de nos enfants a entamé une caravane de sensibilisation, en collaboration avec L’OLYMPIQUE AKBOU, et en partenariat avec le réseau NADA, à travers les zones sinistrées : une équipe de psychologues et animateurs sillonnent les villages pour apporter un soutien moral aux enfants et leur redonner le sourire. Afin d’entamer leur scolarité dans de bonnes conditions, nous lançons un appel à toute âme charitable pour un don en article scolaires. Nous comptons sur la contribution de tout un chacun pour que la scolarité de ces enfants ne soit pas perturbée »lit-on sur la page Facebook de cette association.

Et la diaspora kabyle aussi s’implique fortement dans cet élan de solidarité pour redonner le sourire aux sinistrés.

Dalil Imaxlufen

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here