Lyazid Abid à la table ronde autour de « La Kabylie politique » : « Chaque jour démontre la justesse de l’option indépendantiste »

3
2107
La Kabylie politique
La Kabylie politique

France (TAMURT) – Louable est l’initiative entreprise dernièrement par des militants kabyles, en l’occurrence Amara Benamara, Ouanis M. et Boumekla Madjid, de réunir différents acteurs kabyles issus de tendances politiques distinctes autour d’une table ronde dédiée à la Kabylie. Autonomiste, fédéraliste, régionaliste, souverainiste, amazighiste et indépendantiste, si les participants à cette rencontre inédite divergent quant à leurs projets politiques, ils sont mus par le même amour pour la Kabylie.

Un premier pas vers une conférence nationale kabyle réunissant différentes tendances politiques vient d’être amorcé, alors que la Kabylie continue de subir l’une des plus féroces répressions de son histoire contemporaine. « La Kabylie politique » est le thème consacré à cette première rencontre, organisée le 27 novembre dernier et dont une vidéo rapportant les échanges entre les participants a été mise en ligne récemment par les initiateurs de l’évènement. La première partie de cette rencontre a été réservée à la présentation des différentes tendances politiques qui existent en Kabylie. L’une des tendances politiques les plus récentes est la mouvance indépendantiste que prônent ouvertement l’Union pour la République kabyle (URK) et le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK).

Intervenant lors de cette rencontre, le Secrétaire Général de l’URK, Lyazid Abid, est revenu sur les raisons l’ayant poussé à opter pour un choix politique aussi radical en faveur de la Kabylie. « Pourquoi on a choisi la tendance indépendantiste ? Je crois que c’est un parcours naturel dans la lutte d’un peuple. (…) La Kabylie a tenté tous les chemins possibles. Ils n’ont rien donné. Ils se sont tous avérés des impasses déstructurantes, voire dangereuses. C’est l’évolution normale de la lutte d’un peuple que d’aller vers son indépendance. On se rend compte de plus en plus que nous sommes effectivement sous occupation étrangère. Chaque jour qui passe le prouve », a souligné d’emblée ce leader indépendantiste. Tout en reconnaissant que ce choix n’est pas du tout facile, Lyazid Abid, qui dit avoir appris des erreurs commises dans le passé par les uns et les autres, est néanmoins convaincu que c’est la seule option salutaire pour l’avenir de la Kabylie. « L’URK s’est retrouvé avec une option indépendantiste tout à fait légitime. Nous nous sommes dit qu’il faut apprendre des erreurs stratégiques commises par nos grands frères. Je ne juge pas, car c’est facile de parler du passé. On s’est rendu compte qu’on est allé d’une erreur stratégique à une autre et que finalement la seule issue possible c’est l’indépendance. Le chemin est dur. Il est très, très difficile. Mais il faut perseverer.
L’URK fait ce qu’elle peut. On a saisi les instances internationales, on a essayé de faire des actions de rue en Kabylie. Nous sommes un mouvement tout jeune et le meilleur est devant. L’avenir nous appartient. Chaque jour montre et démontre la justesse de l’option indépendantiste, car il n’y a strictement plus rien à faire avec un tel régime (algérien) », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, Lyazid Abid a défendu le choix indépendantiste que prône son mouvement par le fait que la communauté internationale serait plus réceptive à une telle revendication. « On s’est rendu compte aussi que quand on s’adresse à la communauté internationale, on nous dit souvent (pour l’option autonomiste) que c’est un problème interne à l’Algérie et qu’il faut s’adresser aux autorités algériennes pour trouver une solution à votre problème. Mais, à partir du moment où vous revendiquez indépendantiste, la question kabyle s’internationalise. Donc, vous essayer de construire avec des mouvements, des organisations et des pays qui vous prêtent l’oreille et qui sont sensibles à la question des peuples qui aspirent à leur libération », a-t-il argumenté.

« On est dans un combat de civilisation »

Egalement de tendance indépendantiste, Yasmina Oubouzar, ancienne cadre du MAK (2011 à 2016), estime qu’il est dans l’intérêt de la Kabylie de recouvrer son indépendance car le peuple kabyle est porteur d’une civilisation qui s’inscrit diamétralement à l’opposé de celle que prône l’Etat algérien. « Je pense que s’est tout à fait dans l’intérêt de la Kabylie d’acquérir une indépendance vis-à-vis de l’Etat algérien dans la mesure où la problématique qui se pose en Kabylie, c’est une problématique qui se pose en terme civilisationnel. On est dans un combat de civilisation », a-t-elle insisté.

L’intervenante milite pour que la Kabylie retrouve sa civilisation profondément méditerranéenne, menacée de disparition par l’arabo-islamisme. « L’Etat algérien, tel qu’il est conçu avec le triptyque arabité, Islam et amazighité, c’est une combinaison qui ne nous arrange pas du tout. La Kabylie est obligée de s’inscrire dans une aire civilisationnelle qui l’absorbe. On a essayé toutes les méthodes. On s’est largement investi dans le combat nationaliste algérien, puis on l’a combattu. On a essayé d’intégrer la dimension berbère qui existait à travers l’Etat algérien, qui reste dans la définition arabo-islamique. On a payé les conséquences d’une manière assez dramatique. L’essentiel pour moi est de se démarquer de l’aire civilisationnelle arabo-islamique, et de réintégrer notre civilisation qui s’inscrit dans le bassin méditerranéen », a tranché Yasmina Oubouzar.

Lyes B.

voir la vidéo

3 COMMENTS

  1. Azul. Je suis loin de croire que tous ces mouvements soient « mus par le même amour pour la Kabylie ». Si c’est réellement le cas, certains d’entre eux doivent être extrêmement naïfs. Et je doute même que parmi eux il y ait des « chevaux de Troie » qui sont en réalité qu’une redoutable 5ème colonne. Prenons juste l’exemple des autonomistes, pour ne citer que ça; ma question à ces gens: sous quelle « bannière » se présentera le « futur algéristan ‘fédéral' » pour disputer la prochaine « coupe »???? Qui frappera et dans quelle langue sera la monnaie nationale?? Enlèverait-on l’article dédié au dogme de la « constitutionnette »??? Ces « amazighistes, sont- ils frappés d’eugénisme maladif au point de rêver de changer des populations baignées dans le zarabo-nazislamisme??? Sont-ils inconscients ou souhaitent-ils, tout bonnement, gagner du temps pour que l’ennemi puisse achever son projet mortifère et dissoudre complètement ce qui reste de Kabyle dans le magma oriental?? Arrêtez de nous bassiner avec des pseudo-projets qui ne sont qu’une perte de temps précieux pour nous et du pain béni pour ceux d’en face. Regarder, apathique et sans aucune initiave, la Kabylie se réduire comme peau de chagrin à vue d’œil est monstrueux à moins que ça ne soit fait intentionnellement. La Kabylie est « grignotée » de toutes parts et noyautée de l’intérieur par des hordes hargneuses qui la rongent et la vident de ses valeurs et ces individus palabrent sur le sexe des anges. Laissez de côté vos différences et vos egos de côté et sauvons la Kabylie… il se fait grandement tard.
    Des grandes puissances (avec tous les moyens majestueux qu’ils ont) ont subi des échecs cuisants à vouloir « démocratiser » certains pays tribaux (des exemples sont légion)… ils ont purement et simplement abdiqué… Une poignée de Kabyles, excessivement présomptueux et exagérément prétentieux vont « amazighizer » et confédérer l’Afrique du Nord; rien que ça….pffff. Encore une fois, sauvons ce qui reste à sauver avant que la Kabylie rende l’âme et ne sombre dans la nuit des temps. Si, réellement, vous êtes mus par l’amour de la Kabylie, arrêtez de tergiverser et ARRACHONS cette terre que nous aimons des griffes voraces et impitoyables de l’arabo-islamisme qui a déjà dévoré et anéanti des peuples entiers. (Regardez juste vos prénoms et vous vous rendrez compte des dégâts que fait subir ce dogme et son in-civilisation mortifères). Nous rêvons tous d’être libre et indépendant: Donnons à la Kabylie ce que nous souhaitons individuellement à nous même.
    S. AIT-IDIR.

  2. Avis d’un algérien kabyle, sachez que personne ne veut votre Kabylie indépendante la Kabylie a toujours fais parti de l’Algérie et j’en suis fière vive l’Algérie et tous les peuple qui la compose ! De Annaba à oran le drapeau est le même ! Ne faite pas croire que vous parler au nom de la Kabylie ! Personne ne vous a choisi personne ne vous a demander quoi que ça soit alors toz

    • Aziz Pourquoi Algérien Kabyle, Algérien tout court irait mieux , habitant d’une Algérie qui a mis le feu dans toute notre région, bloqué l’oxygène et qui vous vomit malgré que vous lui léchiez les bottes.Comme tous les serpents qui muent car en voie d’arabisation , vous avez du mal à vous défaire de votre ancienne peau. Oubliez donc la Kabylie , la vraie , elle vous a renié depuis que vous avez un à un vendu notre sol aux envahisseurs venus du désert qui ont fait de vos cerveaux délavés des déserts intellectuels et des ennemis de vos propres frères . Sans doute êtes vous encore trop jeune et naïf ou la peur de vos maîtres si vindicatifs est plus forte que le courage de défendre la patrie des ancêtres. Il n’est jamais trop tard pour se réveiller , encore faut avoir la force d’ouvrir les yeux !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here