Prison de Koléa : La vie de deux détenus d’opinion kabyles en danger

2
2391
Razik Zouaoui
Razik Zouaoui

ALGERIE (TAMURT) – Incarcérés à la prison de Koléa, la vie des militants d’opinion kabyles, Razik Zouaoui et Dda Moh Khedim, est en danger. L’alerte a été donnée récemment par leurs familles respectives suite à une visite.

C’est un message de détresse qu’a lancé, le 11 janvier dernier, Chafaa Zouaoui, à propos de l’état de santé de son frère Razik, atteint du Coronavirus. « (…) Mon frère Razik a contracté le virus Corona et sa situation sanitaire s’est dégradée. Il a perdu 27 kg de son poids depuis son incarcération. Ses avocats ont demandé de lui établir un bilan, (mais) sans suite », a déclaré Chafaa, tout affirmant « mettre en garde le pouvoir devant ses responsabilités ». Pour rappel, Razik Zouaoui, ancien cadre du MAK et n’ayant plus de lien organique avec ce mouvement, a été arrêté par des agents de la BRI le 11 septembre 2021, à Timezrit (Vgayet), avec perquisition au domicile familial.

Egalement écroué à la prison algérienne de Koléa, et ce, depuis le début du mois de novembre 2021, le militant Kabyle Mohamed Khedim, dit ‘’Dda Moh’’, souffre suite à la détérioration de sa santé, ont rapporté plusieurs sources. Les conditions de détention dans les prisons algériennes incompatibles avec le respect de la dignité humaine.

Lyes B.

2 COMMENTS

  1. Libéré les citoyens qui ont rien fait de mal que d’exprimer leurs opinions politiques et culturelles , Libéré les détenus d’opinion , halte à la répressions , pouvoir criminels algérien vous allez le regretter , vous serez poursuivi et répondre à vous actes haineux et racistes et barbares contre le peuple autochtone d’Algérie.

  2. Que cet état scélérat issu d’un coup d’Etat ,sache qu’un jour ses membres et sbires seront passibles de condamnations pour crimes contre l’humanité . Beaucoup qui se croyaient invincibles et reçus avec moults égards par les chancelleries occidentales , sont devenus du jour au lendemain personas non grata , des parias voire comme Saddam et autres Khadafi des hommes à abattre. S’ils peuvent se maintenir encore au pouvoir, c’est avec la complicité d’une justice aux ordres et des services de sécurité indignes de ce nom , mercenaires qui eux mêmes devront répondre de leurs actes en temps utile. Aujourd’hui le ciel est bleu pour tous ces malfrats,mais demain au moindre aléa leur petit monde s’effondrera comme un château de cartes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here