Boudjima : Le maire FFS gèle les activités de l’association Anza à cause d’une chanson d’Oulahlou!

9
2169
Oulahlou à Boudjima
Oulahlou à Boudjima

BOUDJIMA (TAMURT) – Le maire de Boudjima, M. Boucellam Ahmed, d’obédience FFS, vient d’ordonner à l’association culturelle Anza de quitter les locaux du foyer de jeunes de la commune qui lui servait de siège. Le motif ? L’interprétation d’une chanson de l’artiste kabyle engagé Oulahlou par un jeune lycéen de la région lors d’une soirée musicale organisée par ladite association durant le mois de Ramadan.

Dans un courrier explicatif adressé, dernièrement, à la présidente de l’association culturelle Anza, le P/APC de Boudjima, commune relevant du département de Tizi Wezzu, est revenu sur les raisons l’ayant poussé à retirer à cette association son siège et à suspendre ses activités. « A titre d’explication, nous vous informons que notre intervention est dictée par le fait que vous n’avez pas respecté le programme de la soirée du 21/04/2022 où le gala que vous avez organisé est sorti de son cadre réglementaire à savoir une manifestation exclusivement artistique comme vous l’avez mentionné dans votre demande d’autorisation d’organiser des activités culturelles durant les soirées du mois de Ramadan. Par ailleurs, nous tenons à préciser que l’autorisation que nous avons donnée pour ces activités concerne uniquement celles à caractère artistique et culturel », a écrit le maire FFS de Boudjima dans sa correspondance. Mais comment l’activité artistique organisée par l’association Anza est sortie de son cadre réglementaire? « Boudjima a déjà reçu Oulahlou en vedette avant et durant les nuits ramadhesques.

Le stade de Boudjima était plein comme un œuf, aucun incident, aucun empêchement de la part des autorités. Cette année, ce n’est pas Oulahlou qui a été empêché de chanter, mais c’est l’association culturelle Anza qui est menacée de quitter ses locaux car un jeune lycéen a osé chanter une des chansons de ce chanteur », a expliqué R. Hamidouche, un citoyen de Boudjima, qui a dénoncé au passage « l’alignement du parti du FFS sur les thèses supposées du pouvoir ». En effet, organisé le 21 avril dernier, coïncidant avec la commémoration du printemps noir, un jeune lycéen a interprété la célèbre chanson d’Oulahlou Pouvoir assassin, dans laquelle il a dénoncé le régime algérien responsable de l’assassinat de 128 jeunes kabyles. Toutefois, l’on ignore si le maire FFS de Boudjima a agi de son propre chef ou il a obéi à des instructions qui lui ont été dictées par l’administration algérienne. En tous les cas, les activités de l’association Anza sont désormais officiellement suspendues.

« Pour ces raisons, nous vous signifions l’annulation des activités programmées pour la nuit du jeudi 28/04/2022 au niveau de la salle de sport Lekhmis, ainsi que la suspension de toutes les activités de l’association au sein du foyer de jeunes et en dehors de celui-ci à compter de ce jour 26/04/2022 jusqu’à nouvel ordre », lit-on dans la correspondance de l’édile communal.

Arezki Massi

9 COMMENTS

  1. Azul
    C’est bien pour ça,que les Kabyles doivent apprendre à voter »et savoir ou sont nos amis et les autres….

    • Youva : Il ne s’agit pas de changer un maître par un autre ; mais de se libérer de cet esclavage !

  2. Noa:je suis 1000 fois d’accord avec toi,mais en attendant,il faut savoir ou on met les pieds » les gens du ffs ne sont pas des notres »…

  3. Dieu merci, le FFS, n’aura jamais le pouvoir en Algérie, il ne sert qu’a appliquer les injustices que lui dictent ses Chikours.

  4. Azul,

    Là on voit tixxubta, la lâcheté, d’un supplétif heureux de servir ses maîtres.

    Quelle dégringolade pour un partie qui, il n’y a pas si longtemps, était synonyme de résistance à la dictature et de fidélité aux martyres de 1963-1965, tombés pour ce sieur devienne « maire » (hachakoum!).

    Il n’y a rien à ajouter, si ce n’est le fait de noter tout ça car un jour ces lâches doivent payer. Que nul n’oublie!

  5. Dans son crâne,Cet énergumène n’a que du cervelet pas de cerveau en vrai il obéit à son tube digestif qui reprime.
    Dans le monde humain ou du moins civilisé les maires accueillent toute les personnes associés qui dit quelques soient leurs caractères pour promouvoir et enrichir sa circonscription dans le domaine de la culture

  6. fini le FFS historique de feu AÏT AHMED et ses compagnons de lutte martyrs de causes nobles, aujourd’hui se sont des traîtres un ramassis de voyous crapules et délinquants marchands de drogue en kabylie, des mouchards indicateurs et opportunistes, une organisation de malfaiteurs, de rentiers, d’escrocs de béni-oui-oui, un parti-secte gangrener d’agents de la police politiques, une coalition de brigands, un parti clone du FLN même nature.
    conclusion de la pourriture

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here