Tribunal Sidi M’hamed (Alger) : Cinq militants kabyles dont Muh-Said Belkacemi (URK) condamnés à la prison ferme

0
1660
Muh Said et ses amis
Muh Said et ses amis

ALGER (TAMURT) – Le verdict est tombé, ce lundi 06 juin, dans l’affaire du militant et cadre de l’Union pour la République Kabyle (URK), Mohamed Belkacemi, dit Muh-Said, ainsi que quatre autres activistes kabyles. Ils ont été condamnés par le tribunal Sidi M’hamed d’Alger à un an de prison ferme pour le cadre de l’URK et Nadir Moula et deux ans de prison pour Hocine Moula et Ahcène Graichi. La défense a décidé de faire appel de ce jugement inique et arbitraire.

Lors du procès, qui s’est déroulé le 30 mai dernier, le parquet avait requis une peine de 2 ans de prison ferme assortie d’une amende de 200 000 DA à l’encontre de tous les prévenus, à savoir Ahcène Graichi, Hocine Moula, Mohamed Belkacemi, Nadir Moula et Amar Halalou. Ces militants pacifiques ont été arrêtés en décembre 2021 par la gendarmerie algérienne ou des éléments de la BRI, avec des perquisitions parfois violentes au domicile familial. Des accusations infondées liées à leurs convictions politiques sont portées à l’encontre de ces militants. Ils sont poursuivis notamment pour « atteinte à l’unité et la sûreté de l’Etat » et « appartenance à une organisation terroriste » sur la base de l’article 87 bis.

Les avocats de la défense ont décidé de faire appel de ce jugement. Pour rappel, les militants Ahcène Graichi, Hocine Moula et Mohamed Belkacemi ont été remis en liberté provisoire le 31 mars dernier, après avoir passé presque six mois en prison. Les militants Nadir Moula et Amar Halalou étaient placés, quant à eux, sous contrôle judiciaire. A noter que l’ancien militant berbériste Ahcene Cherifi, décédé le 15 mai dernier, était également poursuivi dans cette même affaire.

Cette condamnation prouve que le régime algérien n’est pas prêt à abandonner sa politique de répression sécuritaire et judiciaire qu’il mène contre la Kabylie. Son initiative intitulée « Lem echeml » (rassemblement fédéral ou main tendue) qu’il vient juste de lancer n’est qu’un leurre.

Lyes B.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here