Condamnation à mort de kabyles innocents : Le MAK appelle à un rassemblement ce dimanche 27 novembre devant la Bastille

1
1012
Tribunal Sidi M'hamed
Tribunal Sidi M'hamed

FRANCE (TAMURT) – Le peuple kabyle n’est pas prêt à se taire devant l’arbitraire de la justice algérienne. Celle-ci vient de condamner à mort 49 kabyles innocents, faussement accusés non seulement du meurtre de Djamel Bensmail, mais aussi d’avoir perpétré des incendies criminels en Kabylie, l’été 2021. Ces incendies avaient coûté la vie à des centaines de personnes. Le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), que le régime algérien avait accusé d’être derrière ces incendies, en collaboration avec Israël et le Maroc, a appelé à un rassemblement pour ce dimanche 27 novembre, à 14h, devant la place de la Bastille (Paris). L’objectif de cette action est de « dénoncer la condamnation à mort de kabyles innocents par la justice algérienne ». Indigné, le peuple kabyle dénonce un procès politique.

La diaspora kabyle se mobilisera, ce dimanche 27 novembre, en Europe, en organisant un rassemblement à la place de la Bastille dans la capitale française pour exprimer son indignation face au verdict inique rendu par la justice algérienne dans l’affaire du meurtre de Djamel Bensmail et des incendies criminels perpétrés en août 2021 en Kabylie.

Pas moins de 49 citoyens kabyles sur les 102 accusés ont été injustement condamnés à la peine de mort. Les autres ont écopé des peines allant de 2 à 10 ans de prison ferme, alors que 17 autres prévenus ont été acquittés. Loin de chercher la vérité, ce procès expéditif, qualifié de politique par plusieurs observateurs et défenseurs des droits de l’homme en Kabylie, a encore révélé l’anti-kabylisme qui anime le régime algérien et ses relais médiatiques.

Lyes B

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here