Poursuivi pour ses dessins : 10 ans de prison et mandat d’arrêt international à l’encontre du caricaturiste kabyle Ghilas Aïnouche

1
1574
Ainouche avec Dilem
Ainouche avec Dilem

VGAYET (TAMURT) – Le tribunal criminel de première instance de Sidi Aich a condamné, ce mercredi 30 novembre, le caricaturiste kabyle Ghilas Aïnouche, ancien collaborateur de Charlie Hebdo, à 10 ans de prison ferme par contumace avec l’émission d’un mandat d’arrêt international. Il est poursuivi en justice à cause de ses dessins de presse jugés « diffamants » et « offensants » au président de la République.

Accusé respectivement d’«atteinte à la personne du président de la République », « atteinte aux symboles de l’État » et « apologie de terrorisme », le dessinateur de presse Ghilas Aïnouche a été condamné, aujourd’hui mercredi, à 10 ans de prison ferme par le tribunal criminel de Sidi Aich. Un mandat d’arrêt international a été également émis par la même juridiction à son encontre. Le caricaturiste kabyle de 34 ans publie ses dessins sur son blog personnel, sur les réseaux sociaux ou dans des médias opposants au régime algérien.

Dans ses dessins critiques, Ghilas Aïnouche n’épargne personne. Abdelmadjid Tebboune ou Said Chengriha, l’homme fort de la junte militaire, sont vivement critiqués dans ses caricatures. L’ancien collaborateur du journal satirique français Charlie Hebdo, victime d’un attentat terroriste islamise en 2015, s’est installé depuis plusieurs mois en France. Le président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, a apporté son soutien au déssinateur dans un message posté sur son compte Twitter. « Après 53 condamnés à mort, l’incisif caricaturiste kabyle Ghilas Ainouche, à son tour, écope de 10 ans de prison ferme. Les procès pleuvent sur les Kabyles qui défendent l’universel à travers la Kabylie. Ma totale solidarité avec tous les condamnés pour délit de kabylité », a tweeté le chef indépendantiste kabyle.

Arezki Massi

1 COMMENT

  1. Désormais le nom de Sidi Aich..restera sali. (10 ans pour un dessin)

    Des juges kabyles dont les noms devront être connus de tous, à la solde du pouvoir.
    Le tribunal « de criminels » de Sidi Aich sera associé à la condamnation de l’étoile Ghilas.
    TEBBOUNE le pantin et la racaille mafieuse généraux criminels ,racistes et des services d’insécurité devront un jour être jugé à leur tour ne serait-ce pour l’histoire s’ils venaient à mourir avant. Trop d’injustice appelle sa fin. Où sont les NERON, les Hitler etc…Le système de Boumediene et sa famille de lâches lobotomisés finiront par tomber. La nature reprendra ces droits. Œuvrons pour accélérer sa chute.
    Ne jamais oublier la complicité des nôtres sans qui rien n’est possible.

    Ma solidarité avec tous les condamnés. Le combat continue!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here