Tribunal de Boumerdes : Les condamnations continuent de pleuvoir sur les détenus d’opinion kabyles

1
450
Mohamed Baghdadi
Mohamed Baghdadi

KABYLIE (TAMURT) – Le procès de Mohamed Baghdadi, un enseignant de français au lycée de Chaabet El Ameur, s’est ouvert, ce jeudi 22 décembre, au tribunal de Boumerdes. Il a été condamné à 3 ans de prison ferme à cause de ses opinions politiques.

Après six mois de détention préventive arbitraire, le détenu d’opinion kabyle Mohamed Baghdadi a été jugé, aujourd’hui, au tribunal de première instance de Boumerdes. Il écope de 3 ans de prison ferme ! Pour rappel, il a été arrêté par des policiers algériens, le 30 juin dernier, sur son lieu de travail au lycée Chaabet El Ameur, dans le département de Boumerdes, en Kabylie. Une semaine plus tard, il a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Bordj Menaïel. Son domicile familial, sis dans la région de M’kira, dans le département de Tizi Wezzu, a fait l’objet d’une perquisition de la part de la police algérienne. Son ordinateur et ses documents personnels ont été
confisqués au terme de cette descente policière. Rien ne justifie ni l’arrestation de ce pacifique enseignant de français ni la perquisition opérée à son domicile familial.

Ces pratiques et manœuvres autoritaires s’inscrivent dans le cadre de la politique de terreur que le régime algérien veut instaurer en Kabylie pour étouffer toute voix discordante.

Arezki Massi

1 COMMENT

  1. Comme dirait Mass Ferhat M.  » la repression du régime colonial est le carburant de l’indépendance de la Kabylie « . Jamais la Kabylie va oublier les crimes de l’Algérie coloniale sur les meilleurs de ses enfants sur sa terre brûlée, jamais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here