Répression : Le militant politique kabyle Hocine Boumedjane convoqué par la BRI

0
586
Militant politique kabyle Hocine Boumedjane
Militant politique kabyle Hocine Boumedjane

VGAYET (TAMURT) – Le défenseur des droits de l’homme et militant politique Hocine Boumedjane a été convoqué, aujourd’hui jeudi, nouvel an amazigh, à se présenter à la brigade de renseignements et d’interventions (BRI) de Bejaia, muni de son passeport.

La campagne d’intimidation et de harcèlement policier contre les militants politiques kabyles continue. Ce jeudi 12 janvier, coïncidant avec le nouvel an berbère, le défenseur des droits de l’homme Houcine Boumedjane, a reçu une convocation de la BRI lui demandant de se présenter à ses locaux, muni de son passeport et de sa pièce d’identité. « En cette journée de Yennayer, je viens de recevoir une convocation pour me présenter à la brigade de renseignements et d’interventions (BRI) de Bejaia muni de mon passeport et de la CIN. Assegas Ameggaz ! », a écrit ce militant politique sur sa page Facebook. Avant lui, les militants Abdeslam Salim Bonatero, Yazid Mebarki et Nadir Temine ont reçu une convocation similaire. Il s’agit d’une nouvelle forme de persécution et de répression pratiquée par le régime algérien contre les militants kabyles.

Dernièrement, l’Union pour la République kabyle (URK) a dénoncé dans un communiqué « la violation par le régime algérien du droit des kabyles à la libre circulation, pourtant dûment garanti par les conventions internationales, ratifiées par l’Etat algérien », tout en exprimant « son soutien aux citoyens kabyles victimes de cet arbitraire ».

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here