Le film sur Matoub sera tourné au Maroc

4
Matoub
Matoub

KABYLIE ( Tamurt) – Le film qu’ambitionne de faire le réalisateur Bachir Derrais sur Matoub Lounès sera finalement tourné au Maroc après que le pouvoir algérien ait refusé catégoriquement de livrer l’autorisation nécessaire et indispensable pour effectuer les premiers repérages des lieux de tournage, notamment dans la région de Kabylie.

Le réalisateur Bachir Derrais dont le film Larbi Ben Mhidi a été aussi interdit de projection par le pouvoir algérien, a exprimé tout son regret concernant le fait que le film sur Matoub Lounès ne peut pas être réalisé en Kabylie pour faire ressortir les paysages de cette région où Matoub avait mené son combat et son art. L’option de tourner ce long métrage en Algérie est définitivement abandonnée. Toutefois, il n’est pas question que ce projet soit remis en cause, a rassuré Bachir Derrais vendredi dernier. « Le film sur Matoub se fera et il sera mon prochain produit cinématographique », a déclaré Derrais.

Le même réalisateur a affirmé que le tournage de ce film s’effectuera au Maroc. Ilest d’ores et déjà à la recherche de paysages ressemblants un tant soit peu à ceux de la Kabylie. Le même cinéaste a indiqué que le film sur Matoub Lounès sera produit par des étrangers. De même qu’une grande partie des artistes dont le comédien qui campera le rôle de Matoub Lounès seront des étrangers aussi. L’orateur a précisé que le film se déroulera sous forme de chronologie historique jumelant le parcours de Matoub Lounès avec celui de l’histoire de l’Algérie et plus particulièrement de la Kabylie en passant par la guerre d’Algérie (naissance de Matoub) puis l’indépendance et toutes les étapes du combat identitaire et politique comme l’affaire du FFS en 1963, le printemps berbèresen 1980, les événements d’octobre 88, etc.

Notons que le film sur Matoub Lounès que réalisera Bachir Derrais sera financé par la France, la Belgique, l’Allemagne et l’Espagne. Il s’agira d’une méga-production qui sera à la hauteur du personnage historique et artistique, Matoub Lounès dont la vie est une véritable épopée dédiée à la démocratie et aux causes justes.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Prions que ce film sera à la hauteur du combat du rebelle….avec des vérités toutes crues, sinon ce ne sera que du folklore!

  2. Et il se trouve encore des kabyles, pour dire, que la kabylie ne vie pas une situation coloniale. Être colonisé c’est ne pas être libre de sa volonté, dépendre de l’autre pour vivre. Sinon comment refuser qu’un filme sur Matoub soit tourné sur sa terre natale, son pays, la kabylie pour laquelle il a tant donné et mené le combat qui a conduit à son assassinat. Pourquoi le régime colonial a peur d’un film ??? Pourquoi faut il une autorisation de l’état pour tourner un film en kabylie ???A t il des choses à cacher ?? Peut-être a t il été le commanditaire de son assassinat ? C’est la seule explication plausible. Pourquoi ne pas choisir un acteur kabyle qui parle la langue kabyle, celle dans laquelle s’exprimait Matoub tous les jours ?? LE PLUS GRAND AFFRONT A FAIRE A MATOUB ET A LA KABYLIE SERAIT DE LE TOURNER AVEC DES ARABES S’EXPRIMANT EN ARABE.

  3. Bonjour
    Je suis à cent pour cent d’accord avec vous hamid.
    Il est plus qu’impératif,que ce film soit réalisé et interprété par un acteur kabyle et qui parle le kabyle. Je trouve en autre, que les paysages de la kabylie soient substitués par des paysages marocains, nôtre pays kabyle et tellement unique dans toute sa dimension. Surtout, les acteurs marocains ne pourront jamais rendre justesse à nôtre chantre louwenas. Ce n’est pas normal, que ce film ne puisse pas être tourné en kabylie, la terre qui a enfanté ce dernier. Merci.

  4. Absolument. Il faut que le film soit tourné dans sa région natale où il a livré son combat et il faut que le film soit tourné dans sa langue maternelle. Surtout, l’acteur jouant le rôle de Matoub doit parler et chanter comme Matoub.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici