Mohamed Attaf publie un livre sur Samy El Djazairi

0

KABYLIE (Tamurt) – Originaire de la région d’At Douala, le grand artiste Samy El Djazairi est resté dans la mémoire collective des mélomanes en dépit de sa mort précoce suite à un accident de la circulation. L’écrivain et poète Mohamed Attaf vient de le consacrer une biographie.

« La voix des astres : Samy El Djazairi », est le titre de ce nouveau livre où est raconté, par Mohamed Attaf, avec le moindre détail la vie et le parcours de chanteur de cet artiste de la région des At Douala ayant vécu principalement à la Haute Ville de Tizi Ouzou. SamyEl Djazairi n’a pas eu le temps d’aller très loin dans sa carrière d’artiste qui était pourtant des plus prometteuses mais le peu qu’il avait eu le temps dechanter est resté éternellement comme étant une page des plus talentueuses de la chanson exprimée par les artistes de la région. A l’instar de Cheikh El Hasnoaui, Salah Sadaoui et Akli Yahiatène, voire même Slimane Azem à un degré moindre, Samy El Djazairi a chanté dans les deux langues : kabyles etarabe. C’était en quelque sorte la mode à l’époque.

Samy El Djazairi est connu surtout pour ses deux chansons : « Aya hedad  n At Yanni », et « Errahla » mais aussi « Ya bnat el Dazair » et tant d’autres tubes. Mohamed Attaf en fait d’ailleurs la traduction en langue française pour la première fois. Tous les textes chantés par Samy El Djazairi en kabyle et en arabe sont retranscrits et traduits en français et figurent dans la deuxième partie de ce livre dont le prix de vente publique, une fois n’est pas coutume, est à la portée de tous : seulement 500 DA.

Tahar Khellaf  

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici