27ème vendredi : marches à Bouira, Bgayet et Tizi Ouzou

4
Marche du Hirak à Bgayet
Marche du Hirak à Bgayet

KABYLIE (TAMURT) – Pour le 27ème vendredi consécutif, des milliers de citoyennes et de citoyens ont pris part aux marches qui ont eu lieu hier dans les 3 grandes villes de Kabylie : Bgayet, Bouira et Tizi Ouzou. Toutes sortes de slogans hétéroclites ont été scandés lors de ces marches mais, six mois après le début de cette « révolte » populaire, on ne sait pas ce que les kabyles pourront en tirer.

En effet, les milliers de manifestants kabyles participent à ces marches parce qu’ils en ont marre du pouvoir algérien qui, depuis 1962, a instauré une dictature militaire et dilapidé toutes les richesses du pays. Les manifestants ont, certes, des intentions sincères. Ils veulent un vrai changement et ne veulent pas que la mafia politico-médiatico-financière poursuive sa sale besogne entamée depuis 1962. Mais au fil des jours et des semaines puis des mois, aucune perspective claire ne se dessine. Une confusion totale entoure les slogans. Les revendications claires sont absentes comme par exemple l’exigence d’un état laïque et républicain ainsi que d’une école digne de celles de l’Occident loin de toute mainmise idéologique comme c’est le cas depuis 1962.

En parallèle, dans plusieurs autres villes algériennes dont Alger, on assiste de plus en plus à l’apparition de slogans islamistes et conservateurs dont le plus en vogue depuis quelques semaines est celui de : « novembria-baddissia » en référence à Abdelhamid Ibn Badis, président et fondateur de l’association des Oulémas musulmans algériens. « Vos ennemis de demain seront pires que ceux d’hier », écrivait judicieusement Mouloud Feraoun dans son « Journal ». Cette citation est plus que jamais d’actualité.

Tarik Haddouche

4 COMMENTAIRES

  1. Syd vous êtes tous tellement amazighs qu’à part en Kabylie plus personne ne sort le drapeau amazigh sous peine d’emprisonnement par les sbires du général major qui veut montrer que amazigh = seulement Kabylie .Par contre le drapeau arabe palestinien venu d’ailleurs a le droit d’exister lui et nul ne s’en offusque. Alors a si Syd faîtes comme nous si vous êtes des hommes (libres) et joignez les actes à la parole, sortez l’emblème amazigh puis bienvenue au club , personne ne pourra rien faire si tous se lèvent mais Gaid votre maître veille au grain et n’étaient ce quelques Kabyles qui osent encore braver l’interdit à Alger au risque d’être emprisonnés pour défendre un honneur que vous avez perdu depuis 14 siècles, personne ailleurs qu’artmurt ne se lèverait pour le drapeau amazigh . Restez comme vous êtes et laissez nous tels que nous sommes et chacun y trouvera l’idéal qui lui corresponde , pour vous un araboislamisme uniformisant panoriental, et pour nous le retour aux sources de la berbérité laïque et progressiste où chacun a son mot à dire démocratie oblige.

  2. Taqvalit donc pour toi les chaouias, qui se considèrent algériens ne sont donc pas des amazigh, les touarègues, chenouas etc etc etc ne le sont pas non plus juste parceque toi tu la décidé derrière ton écran, laisse moi rire, désolé à mon tour de te décevoir mais ton avis les algeriens n’en n’ont cure.

  3. Taqvaylit
    19/07/2019, 06:41 at 06:41

    Les algérianistes primaires, je vois, sont de sortie. Depuis quand, les algériens se réclament de tamazgha ? Vous prenez, vous, vos désirs pour des réalités. L’algérien de base ne se voit pas amazigh mais arabe, alors arrêtez svp votre hypocrisie et de croire aux fables dépassées du genre l’Algérie est amazigh. Oui d’un point de vue génétique non d’un point de vue culturelle et linguistique. Et je rajoute non d’un point de vue du sentiment d’appartenance et de l’état d’esprit. Les gènes oui mais tout le reste non. Désolée de vous décevoir…

  4. novembria-baddissia ??? Faut il rappeler a ces morpi*ns que Ben Badis etait un traitre a la cause algerienne. En 1936, lui et ses autres morp*ons oulemas avaint supportes le projet Blum-Violet de rattachement de l’Algerie a la France definivement en donnant la nationalite francaise aux algeriens et Algeriennes, Notre Ben Badis est meme parti faire du lobbying a Paris aupres du president francais et des memebres de l’assemblee francaise. Projet qui fut torpille a l’assemblee francaise. Notre Ben badis changeras son discours plus tard car les rasins etaient ..comme on dit ….trop ameres. Les Ulemas etaient des traitres pendant la revolution. Ceux qui nous sortent la carte ben badis de nos jours sont des harkis.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici