Alors que le parti du MSP assume son racisme envers les Kabyles, le président du Hamas assiste à la convention nationale du RCD !

23

ALGERIE (Tamurt) – Ce qui a été une simple rumeur vient d’être confirmée. Le président du parti islamiste et raciste algérien du Hamas, Abderrazak Mokri, successeur d’Abou Djerra Soltani, a assisté ce matin aux travaux de la convention nationale du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) à Zeralda.

L’information a été confirmée par un cadre du RCD. Des photos du président de ce parti radical, qui était à l’origine une organisation islamique armée, avec le premier responsable du RCD, Mohcine Bellabès, et un peu plus loin Saïd Sadi, circule sur la toile.

Les militants de la base du RCD étaient les premiers à exprimer leur désappointement et leur incompréhension. Certains n’en ont pas cru leurs yeux. « Je suis choquée », commente une militante du RCD. Un parti kabyle et laïque qui a fait de la lutte contre l’intégrisme et l’islamisme sa seule raison d’être. Ce volte-face de sa part qu’une bonne partie des Kabyles portent dans leurs cœurs a généré une onde de choc aujourd’hui en Kabylie. « Ce qui se passe en Kabylie ne nous intéresse pas. C’est la mort de nos deux frères palestiniens ce matin qui préoccupe le Hamas », avait déclaré le 27 avril 2001 le terroriste Mahfoud Nahnah alors président de ce parti, jour où 9 Kabyles ont été tués par les balles des gendarmes en Kabylie. « Heureusement que Matoub n’a pas été enterré dans un cimetière musulman » avait déclaré en juin 1998, au lendemain de l’assassinat de Matoub Lounès, ce même Nahnah.

Rien que le mois dernier, le nouveau président du MSP avait déclaré à Tizi-Ouzou que l’application de la charia islamique en Algérie est l’essence de leur mouvement. « Tamazight ne sera jamais langue nationale en Algérie ni en Kabylie », ne cesse de répéter l’ex-chef islamiste, Aboudjerra Soltani, un charlatan de carrière de la région constantinoise.

Le Hamas, un parti né au sein du pouvoir et qui a soutenu bec et ongle Bouteflika durant tout son règne est devenu fréquentable par le RCD.
On se rappelle la réaction virulente du RCD après les accords conclus entre le FIS et le FFS à Rome 1996. Ils ont qualifié le FFS d’une organisation terroriste. Aujourd’hui l’histoire se répète, mais c’est le RCD qui a joué le rôle de son ennemi juré …du FFS.

Youva Ifrawen