Amizour – Les habitants de la cité des 100/900 logements ferment l’agence OPGI

0

Le secrétaire général de l’association de cette cité, M. Mustapha Boumaza nous a déclaré « On n’a pas le choix, on devait agir de cette façon. Nous avons trop attendu. Par ce st-in, nous procédons intelligemment pour revendiquer nos droits les plus élémentaires. Si après le problème persiste, on ira loin dans nos actions et on durcira le ton si telle est la décision de l’AG de l’association.

En d’autres termes, les citoyens sont libres de choisir la meilleure voie pour revendiquer leurs droits ».

La réponse qui a été donnée par les responsables de l’agence d’Amizour est que le règlement de cette situation n’est pas de son ressort mais de la direction de Bougie. Cette dernière est en l’occurrence la seule habilitée à trancher la question. Une réunion s’en est suivie avec les principaux acteurs, entre autres les représentants de l’association et l’assistant du DG de Bougie, en présence du maire d’Amizour.

Talmat, le représentant de l’OPGI de Bougie nous dira « Nous avons décidé d’accompagner les habitants dans leur revendication, tout en cherchant de situer la faille. D’ici jeudi, on verra avec le DG à qui je transmettrai le message des contestataires et des services de la Sonelgaz, en vue de trouver une solution et voir comment régler ce problème ».