Ancien animateur du mouvement des Archs, Belaid Abrika « réapparait » à At Douala

5

AT DOUALA (Kabylie) – Belaid Abrika, ancien animateur principal et le plus médiatisé du mouvement des archs de la wilaya de Tizi Ouzou, ayant occupé le devant de la scène durant toute la période des événements du printemps noir en 2001, a fait une réapparition publique samedi à Tizi Ouzou. Alors que depuis plusieurs années, Belaid Abrika, s’est retiré complètement de la scène publique après la fin et la tournure prise par le printemps noir, ce professeur d’université a signé ce qui ressemble être un retour sur la scène politique à l’occasion d’un événement qui s’est déroulé dans la localité d’At Douala.

Cette sortie est semi-officielle puisque Belaid Abrika s’est affiché à côté de Assad Si El Hachimi, secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), institution officielle rattachée directement à la présidence de la République ainsi que de Abdelhakim Bettache, maire d’Alger. Les trois personnalités se sont rendues à l’atelier où est en cours de réalisation la statue du roi Numide Massinissa qui sera érigée à Alger le 20 avril prochain à l’occasion de la commémoration de l’anniversaire du printemps berbère.

Par ailleurs, la même délégation, dont a fait partie Belaid Abrika, a aussi visité le village de Matoub Lounès, à Taourirt Moussa où elle a déposé une gerbe de fleurs.  Pour l’instant, on ignore la qualité avec laquelle Belaid Abrika a pris part à cette visite qui est loin d’être un événement anodin ou fortuit. Est-ce en sa qualité d’ancien animateur du mouvement des Archs de Kabylie ou en tant que professeur d’université ?

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. On ne va pas refaire la même erreur qu’en 1962. On ne veut pas d’une indépendance qui sera confisquée par des dictateurs. Il faut d’abord être démocrate et indépendant sur le terrain, pour commencer à songer à un Etat indépendant.

  2. C´est grâce au refus de l’autorité et son organisation démocratique dans les villages que la Kabylie est restée longtemps indépendante.

    Les francais ont connu nos défauts et nos vertus qui les ont fait plier. A la fin, on a gagné la guerre contre l’état colonialiste francais et on l’a renvoyé d’où il est venu.

    Si ce n’était pas pour la liberté d’expression, que nous offre le forum de tamurt, on ne pourrait pas exprimer des idées aussi farfelues qu’elles peuvent être, comme « entre la liberté et démocratie je choisis l’indépendance… ».

    A lire ce commentaire, on a la forte impression qu’il y a des gens qui veulent nous faire passer de la dictature arabo-islamiste à la dictature kabylo-islamiste.

  3. Ce Monsieur est rappelé spécialement pour moceler encore plus la Kabylie politique.
    Et dire que les independantistes crient tous a l’union.
    Nous etions unis et l’Algerie entiere (pouvoir,armee,peuples) tromblait.
    Malheureusement, nous melangeons tout, la desunion nous l’appelons democratie, le refus de l’autorité nous l’appelons liberté (tu es chef, je suis chef), l’indiscipline nous l’appelons liberté d’expression et j’en passe.
    A choisir entre l’independance de la Kabylie et la liberté/democratie je choisi sans aucune hesitation l’independance de la Kabylie. Les Catalans ont raison de dire que la démocratie ne leur a pas donné un pays.
    Les francais nous ont etudié et connaissait le moindre de nos defauts et reflexions, il en est de meme de nos ennemis, qui exploite au maximum nos faiblesses, a nous de nous elever et depasser nos egots et ceder de notre intransigence pour l’interet supreme qu’est l’independance de la Kabylie.

  4. Cela fait partie de l’objectif du pouvoir de s’approprier tous les symboles de notre amazighité, en se servant des KDS.

  5. Un autoproclamé qui signé avec Ouyahia au nom du pays Kabyle la chatte pour la Reconciliation, mettant définitivement fin á ladite platforme l-qsser, une liste de 15 Point de sature, rédigé a Bougie Suite au Massacre de plusieurs personnes par les Darki 2001 en kabylie, (XXmenn axxassar y-Tmurt l-qvayel)

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici