Anniversaire de Matoub : Malika et Nadia en guerre médiatique

1
Malika et Nadia Matoub
Malika et Nadia Matoub

KABYLIE (Tamurt) – Le 63e anniversaire de la naissance de feu Matoub Lounes a été l’occasion à sa sœur et sa femme de tirer, chacune, la couverture de son côté. Dans un entretien accordé au journal la dépêche de Kabylie, Malika a rappelé que Nadia reste sa belle sœur malgré tout.

Pourtant, elle n’a pas oublié de rappeler que la personne qui avait annoncé, en premier, le décès de Matoub, c’est un commissaire de police, parent de Nadia. Est-ce une façon de dire que, quelque part, cette dernière était informée de sa mort ? De son côté, Nadia, la femme du rebelle, a, lors de la conférence animée au café littéraire de Melbou, déclaré que Matoub n’appartenait à personne et que à la fin de sa vie, il était totalement éloigné de tous les partis politiques. Elle rajoutera que la mémoire de celui-ci était menacée par cette tentative de récupération du pouvoir qui veut transformer sa maison en musée. Elle dira que ce sera un deuxième assassinat du rebelle.

Même si Malika avait dit que le linge sale se lave en famille. Cela ne semble pas le cas. Toutes les deux se sont tirées des boulets rouges et ont pris la population à témoin. Qui a tort et qui a raison ?

Amaynut pour Tamurt

1 COMMENTAIRE

  1. @Amaynut, je cite  «  Nadia, la concubine du rebelle », je ne comprend pas pourquoi vous parlez de concubine ? vous voulez dire qu’elle était juste sa maîtresse ?? A moins que vous ignorez le sens de ce mot. Tout le monde sait que Nadia était «  l’épouse » de Lounes, alors a quoi rime de parler de concubine et à quoi rime cet article puisqu’il n’y a pas eu de déclaration de part et d’autre, a ce sujet, depuis un moment.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici