Après 59 jours de grève de la faim à Lille : M. VALLS EXPULSE DEUX SANS-PAPIERS KABYLES

12

LILLE (Tamurt) – Malgré l’ordonnance de prolongation de rétention précise que « le préfet doit soumettre les deux sans-papiers à une mesure d’examen médical », Emmanuel VALLS, ministre de l’Intérieur,et le préfet du nord ont décidé d’expulser en Algérie les deux grévistes de la faim au 59ème jour. C’est la façon pour M. VALLS de prouver que l’on peut être de « gauche » et ne pas être « laxiste », ni « angélique ».

Cet acte montre que tous les communiqués préfectoraux « d’ouverture, de dialogue et d’engagement » ne sont en réalité qu’un leurre de « gauche » pour masquer une politique arbitraire répressive et xénophobe en même temps.
L’Etat dit publiquement « réparer les injustices » de Nicolas Sarkozy sous couvert de la nouvelle circulaire. Mais en réalité, il mène pratiquement une politique sarkoziste.
Les deux sans-papiers grévistes de la faim avaient été libérés par le juge des libertés et en détention en première instance avant que la cour d’appel de Douai n’annule celle-ci sous réserve pour l’un que le « préfet s’engage par ailleurs à soumettre les deux sans papiers sans délai à une mesure d’examen médical » et pour l’autre en signalant que « M. B. a eu la parole en dernier et a indiqué qu’il produisait à son dossier un contrat de travail ».
Les deux grévistes de la faim, de leur coté, précisent qu’ils ont été réveillés à 3h du matin, ont été menottés et amenés dans deux voitures. Ils ont été placés dans la zone 2F de la PAF. Ils sont montés les premiers en zone 2E dans le vol Air France/KLM de 7h30 pour Alger accompagnés de trois policiers. Dès la montée des premiers passagers, les deux grévistes se sont mis à crier afin d’attirer l’attention des passagers. Ils ont été « scotchés, puis bâillonnés et ligotés avec du gros scotch ».
En raison de son état de santé inquiétant l’un d’eux est hospitalisé à Tizi-Ouzou alors que M. VALLS avait refusé de leur faire passer un examen médical.

Le Comité des Sans-Papiers du 59 (CSP59) dénonce la perfidie inhumaine du Ministre de l’intérieur qui, comme Sarkozy, obéit aux injonctions et aux provocations racistes du Front National sous le prétexte que la « gauche n’est ni angélique, ni laxiste ». L’histoire dira quelles ignominies l’ambitieux Emmanuel VALLS est-il prêt à commettre dans sa stratégie d’instrumentalisation du ministère de l’intérieur en vue de préparer la succession de Hollande.

Les sans papiers grévistes et non grévistes en Assemblée Générale appellent :
– A une collecte d’argent pour contribuer aux soins en Algérie des deux expulsés ;
– l’Etat Algérien à exiger le respect par l’Etat Français de la DIGNITE ET DES DROITS des travailleurs Algériens en France ;
– l’opinion démocratique à dire NON à une politique socialiste copiée sur celle de Sarkozy qui a été inspirée par les Le Pen.

De notre correspondant de la Lille : Samy Iris