Après 80 enlèvements en Kabylie, la gendarmerie rassure la population !

10

KABYLIE (Tamurt) – La gendarmerie nationale a enfin réagit suite aux enlèvements perpétrés en Kabylie. Alors qu’au moins deux personnes sont encore entre les mains de leurs ravisseurs à Tizi-Ouzou, ce corps dit de «sécurité» affirme que toutes ses unités sont instruites pour retrouver les victimes.

C’est la première fois qu’entend la gendarmerie se soucier des kidnappings à Tizi-Ouzou depuis 2005, après l’enlèvement de plus de 80 personnes, dont certaines ont été retrouvées exécutées, et le reste ont versé des sommes faramineuses contre leur libération.
La gendarmerie nationale n’a jamais fourni le moindre effort pour venir en aide aux victimes des enlèvements à Tizi-Ouzou. Les gendarmes ne le feront jamais. Leur priorité en Kabylie est loin d’être de protéger la population…..mais plutôt assurer la pérennité de leur régime ! Ils sont fortement soupçonnés d’être derrière certains enlèvements. L’arme avec laquelle l’entrepreneur Slimana été tué à Aghriv, une kalachnikov, appartenait à la brigade de la gendarmerie de Fréha !

Les rédacteurs du communiqué de la gendarmerie veulent insinuer qu’ils mènent une lutte contre les groupes armés en Kabylie comme un peu partout en Algérie. Alors pourquoi y a-t-il que de victimes en Kabylie ? Pourquoi ce sont les citoyens eux-mêmes qui partent à la recherche des victimes ?
En Kabylie les gendarmes se contentent d’observer de lion et de, parfois, lancer un communiqué de propagande et d’hypocrisie ! La population Kabyle se méfie de ce corps depuis des années, mais aussi de tous les corps constitués du régime colonial.
Si la gendarmerie peut nier son laxisme dans ces affaires d’enlèvements et son implication dans certains cas, elle ne peut pas quand même nier être derrière l’assassinat de 127 jeunes Kabyles entre 2001 et 2003 !

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici