Après l’avoir insulté : Ali Meziane rend hommage à Matoub

0
Ali Meziane
Ali Meziane

KABYLIE (Tamurt) – Lors de la grande cérémonie, organisée vendredi dernier, par la Fondation Matoub-Lounès en collaboration avec la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou et l’Office National des Droits d’Auteurs (Onda), pour célébrer les vingt ans de la création de la fondation, tout le monde a été surpris par la présence, dans la salle, du chanteur Ali Meziane, connu pour son hostilité publique à l’égard du rebelle.

Le chanteur Ali Meziane figurait même sur l’affiche de l’événement pour y animer une partie du gala programmé à la même occasion avec, entre autres, Hacène Ahrès, qui était, lui, l’ami et le fidèle compagnon de Matoub Lounès. La surprise était grande. Certains présents dans la salle ne croyaient pas leurs yeux en voyant Ali Meziane monter sur scène pour prendre part à cet hommage au rebelle qui a vu l’artiste Nouara honorée à la même occasion. Ali Meziane, pour rappel, avait composé une chanson entière pour vilipender Matoub Lounès dans son album édité au début des années 2000. Dans cette chanson, Ali Meziane dénonce, de manière virulente et directe, le fait qu’une grande partie des kabyles voient en Matoub Lounès la figure d’un véritable prophète et messager du combat identitaire et démocratique en Algérie en général et en Kabylie en particulier.

En prenant part à cet hommage à Matoub, s’agit-t-il du résultat de remords de conscience éprouvées par Ali Meziane qui se serait rendu compte combien il s’était trompé en allant à contre-courant du peuple kabyle dont il est issu ou bien est-ce le fait que le gala soit organisé par l’ONDA, donc fortement rémunéré ? La question reste posée tant que Ali Meziane ne s’est pas exprimé publiquement concernant ce qui s’apparente à une volte-face. Mais quand on sait que Malika Matoub et sa fondation, qui ont organisé l’événement de vendredi dernier à la maison de la culture de Tizi Ouzou en présence des autorités locales dont la directrice de la culture de la wilaya, font désormais partie de la famille du pouvoir, il est fort à craindre que l’attitude de Ali Meziane n’ait rien à voir avec de profonde convictions.

Des proches du chanteur Ali Meziane, présents dans la salle, l’ayant côtoyé de très près, nous ont confié que ce dernier ne ratait aucune occasion pour tirer à boulets rouges sur Matoub Lounès. D’ailleurs, pour l’histoire, Ali Meziane fait partie de la poignée de chanteurs kabyles qui n’ont jamais rendu hommage, dans une chanson ou publiquement, à Matoub Lounès.

Tahar Khellaf