Atteinte à la liberté de culte : L’église d’Akbou fermée sur décision du wali

0
église
église

AKBOU (Tamurt) – Alors que les textes officiels, à commencer par la constitution algérienne garantissent théoriquement la liberté de culte en Algérie, la réalité du terrain est tout autre. Il se trouve que les chrétiens d’Algérie et plus particulièrement ceux de Kabylie n’ouvrent pas droit de pratiquer leur foi librement. Même un minimum de liberté de culte leur est interdit. En plus du fait qu’ils sont souvent persécutés par une partie de la société qui ne tolère aucunement qu’il y ait des êtres humains qui ne soient pas musulmans, on assiste aussi à des cas où c’est l’administration tout simplement qui réprime cette frange de la société.

Ainsi le 14 juillet dernier, le wali de Bgayet a ordonné la fermeture de l’église protestante qui se trouve au village Colonel Amirouche d’Akbou. Des éléments de la gendarmerie nationale ont procédé à l’exécution de l’arrêté du wali en fermant l’église et en la mettant sous scellés. Pourtant, il s’agit d’une église qui active légalement et qui est affiliée à l’association des églises protestantes d’Algérie.

La décision en question reste incompréhensible. Les chrétiens de la région concernée ont décidé d’observer un sit-in de protestation devant l’église fermée pour exprimer leur refus d’accepter cette décision injuste. En dehors de la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH), aucune autre réaction de la part des partis politiques ou d’autres parties devant se manifester en pareil cas, n’a été enregistrée suite à cette atteinte grave aux libertés individuelles et à la liberté de culte.

Tarik Haddouche