Aucune rencontre des politiciens algériens n’évoque la Kabylie

1
Representant de la societé civile algerie
Representant de la societé civile algerie

ALGERIE (TAMURT) – Personne n’évoque la Kabylie dans la haute sphère du régime algérien ni même parmi sa classe politique dite d’opposition, si ce n’est pour l’insulter et la dénigrer.

Personne n’évoque le nom de la Kabylie et personne ne fait allusion au problème de ce pays. Les politiciens, les Kabyles en premiers lieu, font semblant que la Kabylie n’existe pas ou comme si elle était juste une région comme toutes les autres régions d’Algérie. Ni la conférence du 26 juin, dont le FFS et le RCD étaient les principaux initiateurs, ni celle d’avant hier à Alger, n’a soufflé mot sur le cas de la Kabylie. Ignorer le poblème de la Kabylie en cette période cruciale que vit l’Algérie est une grave erreur.

Les décideurs et la classe politique ne font que pousser au pourrissement au lieu d’aller vers une solution apaisée comme le souhaite le peuple kabyle. Ceux qui pensent que le problème kabyle est secondaire devant ce qui se passe en Kabylie se trompent énormément. Une fois les problèmes politiques algériens dissipées, le problème kabyle surgira de manière encore plus compliquée. Les Kabyles ne vont pas renoncer à leur revendication légitime qui est indépendance.

Ceux qui essayent de noyer les problème de la Kabylie ne font qu’aggraver ce problème. La solution pour la Kabylie doit être d’abord pacifique et politique.

Nadir S

1 COMMENTAIRE

  1. Le RCD/FFS grace aux quotas, fait office de représentativité auprès de la republiquette arabe d’alger. Pour eux pourvu que l’idée que les Kabyles arabisés soient de la partie le nombre interesserait une démocratie, ce qui n’est pas le cas

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici