Boumerdès : Un père de famille s’immole par le feu

6

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Le marasme dans lequel vivent les algériens, les pousse à commettre l’irréparable. Un père de famille de 32 ans, au nom de K. M., muni d’une bouteille plaine d’essence, s’est introduit ce matin à l’intérieur du siège de la wilaya de Boumerdès. Il s’est immolé par le feu à l’intérieur de cet édifice administratif, et sous les regards ahuris des employés.

Il a été sauvé de justesse d’une mort certaine par les éléments des services de la protection civile qui sont intervenus à temps. La victime qui exerce le métier de coiffeur et père de famille de deux enfants en bas âge, a commis cet acte de désespoir pour dénoncer le refus du chef de la daïra de Bouerdès de lui accorder un logement social, alors qu’il vit avec sa famille depuis plus de dix ans dans un chalet et dans des conditions inacceptables.

Le chef de la daïra aurait même signifié au jeune K. M. qu’il n’aurait jamais un logement à Boumerdès, lors d’un entretien. L’absence du nom de la victime sur la liste des bénéficiaires de logements sociaux dans cette ville a pour explication que son frère ainé a bénéficié déjà d’un logement.

La victime est entre la vie et la mort. Elle est brûlée au 2ème degré au visage et au thorax et a des brulures du 3ème degré au niveau des mains. Le père de famille est pris en charge à l’hôpital de Douéra de la ville d’Alger.

Plus de 5 000 familles sont toujours parquées dans des chalets à Boumerdès depuis le séisme du 21 mai 2003 qui a frappé la région. Une honte !

Farid M