Bouteflika rentre à Alger

1

ALGÉRIE (Tamurt) – Le chef d’Etat algérien, après quelques jours de soins à la capitale helvétique, est annoncé de retour à Alger. Officiellement il était en Suisse pour « un contrôle médical ». Mais la vérité de ce déplacement est gardé comme d’habitude « top secret », par le cercle présidentiel.

Plusieurs informations ont été colportées suite à ce déplacement. Certains ont même annoncé la mort de Bouteflika, d’autre parle d’un cancer en « phase finale », etc. Mais ce qui est certain, Bouteflika est très malade et en jouit plus de ses facultés mentales pour diriger un pays. Il n’est même pas capable, physiquement, d’effectuer la moindre tâche. Malgré tout, les décideurs semblent entrain de huiler la machine pour un cinquième mandat.

Pour la presse algérienne, y compris certains titres connus un certains moment pour leurs critiques envers le clan des Bouteflika,  c’est le silence radio. Comme si Bouteflika n’est pas malade. « Aucun journaliste ni journal ou autre organe de presse ne pourra mettre en cause les capacités de Bouteflika de diriger le pays, ni même évoquer la réalité sur la grave maladie dont il souffre depuis 13 ans », nous révèle un confrère du journal El Watan à Alger.

L’Algérie est au bord du chaos et l’avenir de ce pays est plus que jamais incertain. Certains craignent même un scénario à la libyenne ou à la s.

Ravah Amokrane