Bureau Exécutif de l’Union Nord Africaine des Peuples : L’appel de Marrakech

9

COMMUNIQUE (Tamurt) – Ce phénomène inquiète et interpelle en premier lieu les peuples concernés et leurs élites. Il est pour le moins paradoxal que ceux qui se sont vaillamment battus pour leur liberté la confient en fin de compte à ceux qui risquent de la leur confisquer.

La démocratie est un principe intangible. Même dans les cas où les citoyens ne savent pas s’en servir, les urnes restent la meilleure voie pour trancher les choix de gouvernement.

Il ne saurait cependant y avoir de démocratie sans liberté. Toute restriction des libertés publiques et démocratiques est une atteinte à la démocratie. Aujourd’hui, la nécessité de veiller sur cette valeur est un devoir pour chaque peuple, chaque association ou organisation, chaque citoyen de la région.

La foi ne se décrète ni ne se discute. L’égalité des citoyens devant la loi aussi. Chaque citoyen a le droit à sa liberté de croyance et la loi ne doit en aucune façon la limiter. Nos sociétés sont toutes plurielles sur les plans identitaire, linguistique, religieux et politique… Par conséquent, le respect des droits des minorités et des peuples reste inviolable.

La société civile de chaque pays, particulièrement ses élites, est appelée à s’organiser et à rester vigilante pour défendre bec et ongle ce trésor de guerre qu’est la liberté et qu’elle vient d’arracher de haute lutte à la dictature.

Les nouveaux gouvernants seraient mal inspirés de vouloir imposer des lois scélérates en violation des chartes et conventions internationales sur les droits humains et les droits des peuples.

La communauté internationale qui a soutenu ces peuples dans la chute des dictatures est appelée, elle aussi, à la plus grande vigilance et à accompagner ces pays dans ces pénibles et incertaines transitions vers la démocratie. Le commerce et les intérêts géopolitiques ne doivent pas de nouveau assombrir l’horizon des droits humains.

L’Union Nord Africaine des Peuples reste confiante quant à l’écho de cet « Appel de Marrakech » que chacun en ce qui le concerne, aura à rappeler et à appliquer en cas de besoin.

9/ie Bureau Exécutif de l’UNAP

Ferhat Mehenni : Président

Marrakech le 9/12/2011