Célébration du 8 mai 45 à Kherrata : Le FFS s’indigne que les victimes ne soient pas reconnues comme martyrs

13

BOUGIE (Tamurt) – Ni les martyrs du 8 mai 1945 ni ceux de 1963 ne sont reconnus par le pouvoir algérien. «Notre proposition a été carrément rejetée par le parlement pour des considérations de bas niveau». C’est ce qu’ont rappelé les dirigeants du Front des Forces Socialistes (FFS) lors du meeting tenu à Kherrata, la veille de la célébration du 69e anniversaire du génocide de Mai 45.

Ali Laskri et Ahmed Betatache, membre de l’instance présidentielle et premier secrétaire national de la formation chère à Ait Ahmed, ont été les hôtes de la ville de Kherrata où ils ont animé un meeting d’une heure pour marquer leur présence politique dans la région.

Lors des discours prononcés devant un parterre d’une centaine de personnes, venus des différentes contrées de la région Est de la wilaya de Bougie, les responsables du FFS ont déclaré avoir refusé de participer aux élections présidentielles car aucune volonté de changement n’a été décelée chez les décideurs d’Alger. Ils confirmeront avoir refusé, également, de participer au gouvernement et qu’ils peuvent éventuellement y participer si le clan au pouvoir décide, enfin, d’opter pour un changement.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici