Défiguration des monuments archéologiques

0
Bougie (Tamurt) – Alors que les organisations mondiales incitent à la préservation des sites et monuments archéologiques, les responsables de la culture à Bougie préfèrent les défigurer.
La casbah de la ville vient de faire l’objet de travaux de crépissage et de ravalement qu’aucun homme d’histoire et de culture ne peut accepter.
A lire les historiens, la Casbah a été construite par les Espagnols au 15e siècle. Pourtant des documents affirment le contraire. Al Ghobrini qui a vécu au XIIIème siècle, bien avant l’agression espagnole, parle toujours de la mosquée de la Casbah. Celle-ci existait donc à son époque et en son sein se trouvait l’une des plus grandes mosquées de la ville et était même la résidence du gouverneur de la ville.  
Elle aurait été édifiée vers 1150 et les espagnols ont entrepris en 1510 d’y renforcer les fortifications et d’y construire le grand château.  
Ces murs épais et très élevés qui protègent la forteresse sont, jusque la, recouverts de briques pleines, et restés en l’état depuis des siècles. 
Pourtant les nouveaux responsables de la région ont décidé, sans se référer aux spécialistes en la matière, de crépir les murs et de les peindre ; Ce qui dénature la forme originale de l’édifice. 
Des citoyens de la ville de Bougie crient au scandale et exigent l’arrêt immédiat de ce massacre architectural. 
Selon des informations qui nous sont parvenues, des actions de rue seront entreprises, dans les jours à venir, par le mouvement associatif pour faire avorter le projet de dénaturation de ce monument. 
De Bougie, Amaynut