Des polémiques pour oublier les Bouteflikas

0
Bouteflika
Bouteflika

ALGERIE (Tamurt) – Créer des débats stériles est une recette, en communication, pour oublier les vrais problèmes de la société. En Algérie le vrai problème est le régime en place et la famille Bouteflika. Pour oublier ce dernier, chaque semaine, voir chaque jour, des polémiques sont crées pour oublier l’essentiel. Alors que Bouteflika n’est qu’un « amas de chair », comme l’a qualifié une journaliste algéro-belge, la presse algérienne invente toutes sortes d’informations pour oublier « l’essentiel ». Ces polimiques vont de Naïma Salhi, qui a été actionnée comme une marionnette, à Ali Benhaj, qui annonce que le régime l’autorise à prêcher alors qu’il n’a jamais cessé de le faire, à Ouyahia  qui annonce le paiement à prix fort des documents administratifs.

On va voir dans quelques jours Bouteflika, (Saïd Bien entendu puisque Azziz est presque mort), annuler cette décision pour gagner un peu l’estime du peuple et se présenter comme seul sauveteur! Des fausses politiques, des mises en scènes, les décideurs usent de toutes sortes de subterfuges pour faire oublier la maladie de Bouteflika et la main-mise de sa fratrie sur les toutes les institutions. Cette recette vielle comme le monde semble bien fonctionner en Algérie. de Côté de la Kabylie, ou ce genre de balivernes ne portent pas de fruits,  le régime semble se retrouver dans l’obligation de verrouiller même les sites d’informations Kabyles, arrêter les militants opposants etc.

Ravah Amokrane