Double “Printemps” avec Idir

0
Idir à la salle l'Alhambra
Idir à la salle l'Alhambra

On ne se lassera jamais assez de l’écouter même au point de passer en boucle et à satiété ses chansons ! Alors, quand on a la chance de le voir sur scène, on en sort complètement retournés, submergés par l’émotion, tout heureux en tout cas d’avoir admiré un artiste hors pairs, kabyle d’origine mais mondialement connu et reconnu. Le propos concerne ici, vous l’aurez deviné, le chanteur de « A Vava inouva », IDIR.

Avec des mots qui nous bercent pour mieux supporter l’exil et des vers qui riment pour accompagner des mélodies douces et envoûtantes dans lesquelles s’entremêlent des sons dont la magie nous fait voyager au loin, là-bas, dans nos montagnes de Kabylie. Idir sait mieux que personne imaginer et imager l’attachement de son public (et son attachement aussi) à l’identité kabyle et Amazigh dans son ensemble.

C’est sans doute d’abord pour cet aspect là que le choix s’est porté sur lui, pour commémorer le 35éme anniversaire du printemps Amazigh. Lui, le militant de la cause, n’aura pas pris un instant de réflexion pour accepter l’invitation du groupe Berbère Télévision pour un double concert commémoratif à la salle l’Alhambra de Paris.

Pour un artiste de cette envergue une seule production ne suffira pas pour contenter ses nombreux fans, d’où la double programmation . L’Alhambra, une salle spacieuse mais qui suffira à peine, les 12 et 19 avril prochain, à contenir ses admirateurs les plus inconditionnels. Les kabyles et les berbères de Tamazgha, vont emplir la salle pour être au plus prés de leur chanteur préféré. Cette salle a justement l’avantage de créer une proximité chaleureuse entre l’artiste et son public. Avec Idir, cette proximité est naturelle, elle crée complicité et compréhension, ou encore sentiment d’unité que crée sa mémorable chanson Adrar inu (Ma montagne) ; mieux, une grande connivence que l’on se surprend à partage à l’écoute de sa « lettre à ma fille » tirée de son album « La France des couleurs ».

Le public parisien redécouvrira, à cette occasion, un chanteur porté par un répertoire de 5 albums produits depuis ses débuts en 1970. C’est peu pour cette artiste de renommée mondiale et dont la chanson « A Vana inouva » est traduite dans vingt langues ? Absolument pas, ce « rossignol » immortel qui se plaît à dire : « Lorsque je n’ai rien à dire, je me tais » ; et, il a beaucoup dit et pour tout le temps !

Gageons que pour ces deux dimanches printaniers, Idir, comme à son habitude, comblera doublement son public , par sa juste parole sur la scène, et par la splendeur de ses chansons qui marquent à jamais notre mémoire collective !

Réservation : Au guichet :Du mardi au dimanche, 26 rue Yves Toudic – 75010 Paris Par téléphone au (+33 1) 01 40 20 40 25 www.brtvconnect.com Dans les points de vente habituels Alhambra, 21 rue Yves Toudic 75010 Paris Métro : République

IDIR EN CONCERT

DIMANCHES 12 ET 19 AVRIL A 16HRetour ligne automatique
SALLE L’ALHAMBRA
21, rue Yves TOUDIC
75010 PARIS