Emeutes en Kabylie – 96 manifestants blessés

0

Les violents affrontements qui ont lieu hier en Kabylie et notamment à Bougie et à Tuβiret ont été soldés par plus de 96 personnes blessés, dont une vingtaine sont dans une situation grave, selon des sources hospitalières. Plus de 50 jeunes ont été touchés par des projectiles et des bombes lacrymogènes des gendarmes dans la région de Tuβiret, au sud de la Kabylie. Au nord de Bougie, plusieurs personnes sont aussi admises aux services des urgences pour blessures graves. La journée d’hier était sanglante.

Le pire a été évité par des sages et des militants du Mouvment pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) qui sont intervenus pour calmer les esprits et appeler les jeunes à la sagesse. Les gendarmes ont arrosé des manifestants de bombes lacrymogènes pour les disperser.
« Lorsque on nous kidnappe et que l’on fait face au terrorisme, on a jamais vu ces gendarmes avec des hélicoptères, aujourd’hui, puisqu’il s’agit de l’élection leur roitelet de Bouteflika ils ont mobilisé tous les moyens en leur possession », fera remarquer un jeune de Raffour. Les gendarmes ont fait preuve d’une atrocité qui rappelle aux jeunes Kabyles ce qu’ils ont vécu durant les années 2000.

A Afir, une région Berbérophone de la région de Boumerdès, 5 jeunes ont été aussi blessés lors d’affrontements avec les services de sécurité, durant la soirée d’hier, juste après l’annonce de la victoire de Bouteflika.

Le nombre de gendarmes et de CRS blessés se compte par plusieurs dizaines, mais aucun chiffre n’est disponible pour le moment.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici