Empêchement d’une délégation du RCD de mener campagne par des militants du FFS

6

KABYLIE (Tamurt) – C’est la première fois que des militants et candidats d’un parti sont empêchés par ceux d’un autre parti de tenir un meeting en Kabylie depuis le début de la campagne. Un autre incident s’est produit le premier jour de la campagne au village Lazaeib, dans la commune maritime de Tigzirt, quand des candidats du parti d’Ahmed Ouyahia ont été priés de quitter les lieux séance tenante.

Suite à ce qui s’est passé au village Tifezouine, la section communale d’Azzefoun du parti de Mohcine Bellabas a rendu publique une déclaration dans laquelle elle dénonce avec la plus grande vigueur cet acte émanant de militants du FFS qui ont exhibé des banderoles et pancartes pour montrer leur appartenance. « Le RCD, parti démocrate et légaliste, interpelle les auteurs de tels actes et ceux qui comptent tirer profit de telles initiatives, condamne fermement toute utilisation de la violence » avant d’inviter les acteurs politiques locaux à se « démarquer et à condamner tout dépassement ou acte de nature à empêcher l’expression dans un cadre convivial et civilisé », ajoute la déclaration. Avant-hier, le candidat tête de liste du pari d’Aït Ahmed à l’AW de Tizi-Ouzou, Moussa Tamadartaza,avait lors d’un point de presse animé au siège du parti décoché une flèche à l’endroit du RCD qui a présidé aux destinées de l’Assemblée populaire de wilaya depuis 2007. « Tizi-Ouzou a raté une chance inouïe de réaliser son développement local entre 2007 et 2012, quand les conditions étaient beaucoup plus favorables », avait-il déclaré.

Lounès O.