Guerre à l’APW de Tizi Ouzou : le FFS divisé

1
APW Tizi Ouzou
APW Tizi Ouzou

KABYLIE (TAMURT) – C’est la première fois dans l’histoire de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW) de Tizi Ouzou (dirigée par les élus du FFS) que les membres de la même famille politique se divisent en deux clans. En effet, les élus du FFS à cette APW ne sont plus sur la même longueur d’onde. Ils se livrent une guerre sans merci.

Hier, la session ordinaire de l’APW de Tizi Ouzou, au cours de laquelle devait être voté le budget supplémentaire, a été tout simplement reportée parce que plus de la moitié des élus étaient absents. Une absence qui n’est pas du tout étrangère au sit-in de protestation que les élus en question ont observé devant le siège de l’APW pour dénoncer le groupe du FFS qui tient les rênes de l’assemblée et qui ne semble pas être en odeur de sainteté. La fronde en question a été conduite par les élus du RCD qui ont profité de la crise qui divise les élus du FFS en deux factions pour faire alliance avec les élus du FFS qui sont contre l’actuelle présidence de l’APW. La session ordinaire a été reportée pour lundi prochain mais il est fort probable qu’on assiste au même scénario car les élus frondeurs ont affirmé hier qu’il est « anormal » de tenir une session ordinaire au moment où leur collègue Samira Messouci (élue du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie) dans la même APW est emprisonnée à la prison d’El Harrach à cause du fait qu’elle avait brandi le drapeau amazigh lors de l’une des marches d’Alger organisées pendant les journées du vendredi.

Le RCD tente, en outre, de profiter de cette situation pour se faire rallier les élus du FFS frondeurs pour un éventuel retour de manivelle pour que la présidence de l’APW de Tizi Ouzou, tant convoitée par les élus du RCD, revienne à ces derniers. Le report de la session de l’APW, hier, n’est donc qu’un premier épisode d’un nouveau feuilleton à l’APW de Tizi Ouzou. Quant aux affaires des citoyens, elles pourront bien sûr attendre le temps qu’il faut pour que les élus règlent d’abord leurs propres affaires et leurs propres problèmes.

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. Que des magouilles pour ces deux partis qui ne représentent rien en Kabylie et encore moins dans le reste ce bled appelé algérie.
    Elus uniquement en raison d’une participation insignifiante ces deux partis pensent qu’ils représentent quelque chose alors que tout le monde sait qu’ils ne sont la que pour faire perdurer le système et profiter au passage des miettes que leur jettent leur maîtres d’alger.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici