Guerre au RCD : Le député de Tizi Ouzou Aissiouane descend en flamme Mohcène Bellabas

2
maires-de-tizi-ouzou
maires-de-tizi-ouzou

KABYLIE (TAMURT) – Qui sème le vent, récolte la tempête et au RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie), cette citation s’applique sur pratiquement tout le parcours traversé par ce parti. Une formation politique dont les pratiques insanes, dignes de l’ex-parti unique, le FLN, ont toujours été camouflées par une certaine presse. Mais la vérité finit toujours par jaillir.

Et le vrai visage du RCD ne cesse d’apparaitre au grand jour au moment où les masques portés par ce parti, depuis 1989, tombent au fur et à mesure. Cette fois-ci, c’est le député de Tizi Ouzou Yassine Aissiouane qui vient de sortir de sa réserve. Le premier fait à signaler : Yassine Aissiouane a annoncé sa démission en tant que député de l’Assemblée Populaire Nationale (APN). A maintes reprises, notre journal « Tamurt.info» a déploré et dénoncé le fait que le RCD et le FFS s’adonnent à un double jeu. D’un côté, ils disent soutenir le peuple et de l’autre, leurs députés à l’APN ne démissionnent pas. Il s’agit d’une contradiction flagrante qu’on n’a pas cessé de mettre en relief mais les concernés continuent de tenter de berner le peuple avec un discours à deux vitesses. Or, la démission des députés du FFS et du RCD auraient dû être la première mesure que devaient prendre ces formations politiques dès le début du mouvement en Algérie le 22 février dernier puisqu’elles prétendent soutenir le peuple et être contre le pouvoir.

Aujourd’hui, plus de 7 mois plus tard, le RCD et le FFS ne l’ont pas fait. Yassine Aissiouane vient de le faire pour des raisons qu’il a tenté d’expliquer dans une longue missive, rendue publique hier. En outre, Yassine Aissiouane tente de se justifier : « Si nous avons hésité à le faire (démissionner de l’APN) par discipline militante et tant que la décision ne nous appartenait pas personnellement, nous n’avons cessé d’alerter sur la nécessité de quitter l’Assemblée au lendemain de nos dernières interventions qui ont marqué l’opinion au déclenchement de la révolution ». Puis Yassine Aissaoune brosse un tableau noire et guère reluisant de la réalité qui règne dans la maison (pour ne pas dire la secte) du RCD : « Maintenant que les statuts du parti sont violés par le premier responsable qui est sensé veiller à leur application, que des suspensions arbitraires, sans aucun motif, sont prononcées à l’encontre du plus jeune maire RCD de la wilaya de Tizi ouzou, Ahmed Haddadi et des cadres du parti, qu’il manœuvre pour lever la couverture politique au maire de Bouzeguene qui a courageusement rejeté les élections du 12 décembre 2019 à travers un courrier officiel signifié aux juges, il est temps de mettre un terme à cette situation. La discipline et la responsabilité ont des limites ».

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

  1. les partis du pays Kabyle sont devenu chauviniste á l´image du fln et du rnd et toute la sauce islamiste!

  2. RND, RCD, FFS se sont couchés depuis bien longtemps devant leurs maîtres imposteurs du FLN de la soi-disant ALN des frontières, une armée de planqués, si on peut appeler ça une armée. Le marocain Mohamed Ben Bella fût installé au pouvoir en 1962 par le général de Gaulle, tout comme le roi Mohamed V fût mis sur le trône en 1925 par le Maréchal Pétain et le Général Lieuthet. Tout comme d’ailleurs la momie marocainne de Oujda Bouteflika fût installée au pouvoir pendant 20 ans grâce à la France. Ils ont toujours cherché à nous faire disparaître et à nous dissoudre dans la nébuleuse arabo-islamiste arabrutisante.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici