Hamadache : « l’arabe est la langue de l’islam »

34

Contribution de Jugurtha Aqvayli (Tamurt) – Je ne sais pas le temps que je prendrai pour l’écrire, ni le volume de chaque paragraphe, mais je compte pour la première fois m’argumenter à propos d’un salafiste qu’est Abdelfettah Hamadache pour expliquer mon point de vue sur la relation de l’islam avec l’arabité.

Dans une vidéo publiée sur YouTube le chef autoproclamé du groupe des « salafistes » avait appelé le gouvernement algérien afin qu’il annule le programme proposé par la ministre algérienne de l’éducation (Nouria Ben Ghebrit) à propos de l’intégration de l’arabe populaire algérien, dans l’école algérienne. Sur ce premier point je compte au début prouver que l’Algérie n’est pas une nation, ni un état éternel, l’arabe algérien (qui n’est pas une langue) est un parler différent d’une région à l’autre, si différent au point où les algériens de l’Est ne comprennent même pas le parler des algériens de l’Ouest, du Nord et du Sud, ni du centre, chacun a son parler, chacun a ses racines ou l’origine de ses mots/paroles. On peut trouver un mot possédant plus d’une signification, quelques fois le sens contraire, voire même une insulte dans une autre région d’Algérie. Un argument qui prouve encore une fois la non-unité de l’Algérie même sur le point de la langue …

Pour revenir à Hamadache qui avait indiqué que le projet cité est un projet proposé/imposé par la France pour effacer selon lui l’arabité de/en Algérie, « C’est un programme que la France avait tracé en 1912, quand elle voulait détruire l’arabité en Algérie » a-t-il affirmé …. A-t-il oublié que le premier but de la France en Afrique du nord était un royaume arabe ? Ne connait-il pas l’histoire ? N’est-ce pas la France qui avait arabisé la Kabylie juste après l’invasion en 1857 ? Et c’est là qu’Ath Yenni (un village Kabyle) est devenu Beni Yenni …

En dernier je compte poser la question de l’islam… Sans doute les Kabyles sont majoritairement musulmans, malgré la forte présence chrétienne qui peut atteindre jusqu’à plus de 30% de la population, malgré cela « la Kabylie est laïque, elle est baignée dans la laïcité depuis la nuit des temps » avait déclaré Ferhat Mehenni président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK).

Laissez moi dire quelque chose sur l’islam malgré que chacun ait droit de choisir librement sa religion ou croyance. « L’islam est une religion et un état » selon beaucoup de Cheikhs et imams musulmans. Selon eux, l’islam a besoin d’un état qui va le protéger, un état comme celui qu’a formé Mohamed à El-Madina il y a de cela 1436 ans, qui était l’exemple de « Daech » aujourd’hui, et celui qui dit contraire n’a qu’à montré l’illégitimité de Daech (dans l’islam) par des versets coraniques tout comme Daech prouve sa légitimité (islamique) par des textes coraniques et des « Hadiths ».

La majorité écrasante des Kabyles aujourd’hui ne revendique pas l’état islamique malgré leur conviction musulmane qu’ils ont hérité de leur parents, et de leur grands-parents, qui ont été forcé a embrasser cette religion arabe, je dis religion arabe parce que la lecture du coran en une autre langue ne nous donne pas de récompense d’Allah, plus que cela, la prière en une autre langue que l’arabe est inacceptable, le « Douâa » si il n’est pas en arabe, est inadmissible, et de là je met les Kabyles musulmans devant le fait (acceptez-vous une religion qui n’accepte pas votre langue ?). Le but de ce que je dis n’est point attaquer les musulmans de Kabylie, ni de semer la haine entre musulmans et chrétiens, et athées, nous sommes tous des Kabyles. Mon but est de m’exprimer et dire ma vision de l’islam, qui est pour moi une religion « dangereuse » avec tout le respect que je dois aux Kabyles, et à tous les Imazighen qu’ils soient ou non musulman. Je ne veux que vous poser la question mes chers frères.

Pour finir, je tiens à m’excuser si j’ai blessé l’un des lecteurs, et je veux aussi dire au monde « arrêtez de dire que les Kabyles sont racistes envers l’arabe, ils veulent juste pratiquer leur religion l’islam en Kabyle, tout comme les arabes utilisent leur langue, je pense que les Kabyles ont le droit de parler le KABYLE, leur langue ».

Jugurtha Aqvayli