Il était un organisateur d’une marche des Archs à Alger : Harcèlement judiciaire contre un militant kabyle

11

SOCIÉTÉ (Tamurt) – En effet, M. Mahmoud Toumi, un militant connu dans sa région, Imecheddalen (M’chedallah), pour son engagement dans le combat démocratique et identitaire depuis 1980, a fait l’objet d’une convocation par le tribunal de Cherragua dans la wilaya d’Alger pour le 2 décembre 2010 suite à sa participation à une marche du mouvement citoyen des Archs le 24 avril 2010 à Ain Beniane (Alger).

Une marche pacifique qui a été organisée pour revendiquer le jugement des assassins des martyrs du printemps noir de 2001, mais qui a été réprimée violemment par la police algérienne; elle s’est soldée par l’arrestation de 30 manifestants, dont Mahmoud Toumi, un délégué de la région de M’chedallah. Comme motif de convocation, le « port d’armes sans autorisation ».

En effet ce jour-là, M. Toumi, qui était l’un des organisateurs de la marche, avait dans sa poche des armes blanches, des couteaux notamment. Mais c’était des objets qu’il avait récupérés chez des manifestants qu’il soupçonnait être des infiltrés. « En ma qualité d’organisateur de la marche, il était de mon devoir de ne pas laisser cette dernière déborder. C’est pour cela que j’ai veillé à récupérer tout objet qui pouvait porter atteinte au caractère pacifique de la marche », nous a-t-il dit.

Ainsi, pour avoir empêché des manifestants infiltrés de perturber une marche pacifique, M. Toumi se retrouve devant les bancs de la justice algérienne.