Ils dénoncent l’insécurité – Les lycéens d’Ath Aïssa Mimoun en grève illimitée

0

L’insécurité qui règne autour de nombreux établissements scolaire à Tizi-Ouzou n’en finit pas. Une grève illimitée est enclenchée depuis le début de cette semaine par les élèves du lycée d’Ath Aïssa Mimoun dans La région d’Ath Waguenoun, 20 km au nord de Tizi-Ouzou, pour dénoncer le climat d’insécurité qui règne à l’intérieur même de leur lycée.

Cet établissent scolaire qui a ouvert ses portes cette année n’est même pas pourvu d’agents de sécurité. Des énergumènes y accèdent et perturbent même les lycéens et les enseignants dans les classes. Certains voyous se présentent en état d’ébriété. Des jeunes filles sont intimidées et parfois même agressées par les intrus.

Ce problème a été signalé par les élèves et leurs parents à la direction de l’éducation dès le premier jour de la rentrée scolaire, mais rien n’a été fait. Devant le laxisme des autorités concernées, les lycéens d’Ath Aïssa Mimoun ont décidé d’entamer un mouvement de grève jusqu’au recrutement d’agents qui assureront leur sécurité, affirment l’un des grévistes.

L’insécurité dans les établissements scolaires, les université et résidences ne datent pas d’hier en Kabylie. Plusieurs mouvements de protestations ont été initiés mais le problème persiste. L’insécurité et les agressions ont d’ailleurs influé négativement sur le rendement scolaire des écoliers. Les filles sont les premières victimes, surtout au niveau des résidences universitaires à Tizi-Ouzou.

Moussaoui R.