Ils revendiquent l’officialisation de Tamazight : 50 000 Amazighs Libyens ont marché à Tripoli

5

LIBYE (Tamurt) – Une grandiose marche a été organisée aujourd’hui à la capitale Libyenne, Tripolis, pour réclamer des élus de l’assemblée constituante d’inclure l’officialisation de la langue amazigh dans la nouvelle constitution. L’appel lancé par le mouvement associatif Berbère a trouvé un large écho.

D’après des militants qui ont pris part à cette manifestation, qu’ils ont d’ailleurs qualifiée d’historique, plus de 50 000 personnes ont marché ce matin à tripolis. Des milliers de drapeau amazigh sont brandis. Selon les dernières informations en notre possession, le parlement libyen a été même envahi par les manifestants, mais sans le saccager.

Une manière d’affirmer aux nouveaux dirigeants que le peuple Libyen est Amazigh. Les manifestants sont venus de toutes les régions de ce grand pays de l’Afrique du Nord. Depuis trois jours, des bus et des camions chargés de militants affluaient d’Adrar N’Foussa du Sud et des régions berbérophones de l’ouest. Les artères de la capitale de la Libye sont envahies par une marée humaine.

Des femmes, des enfants et même des veilles ont été présents à cette démonstration de rue qui fera certainement date dans l’histoire du pays.

D’après des échos qui nous sont parvenus de ce pays frères, les marcheurs comptent passer la nuit à la belle étoile aujourd’hui pour maintenir la pression sur le régime.

La réussite de cette manifestation est totale. Les Libyens ne veulent pas rater cette occasion historique qui se présente pour officialiser Tamazigh. Ils sont d’ailleurs entrés en désobéissance civile depuis 20 jours.

Les militants veulent rester mobilisés pour obtenir leurs droits les plus élémentaires. Notons que plusieurs partis politiques de gauche ont porté leur soutien à cette marche.

Même en Tunisie, le mouvement associatif Amazigh commence à s’organiser, notamment à l’île d Djerba et dans les régions du sud ou la population locale continue jusqu’à nos jours de communiquer en Tamazight.

Youva Ifrawen