Kabylie: Autonomie linguistique ou manipulation de l’Etat algérien ?

0
les écoliers kabyles veulent tamazight
les écoliers kabyles veulent tamazight

KABYLIE (Tamurt) – En kabylie, l’école est loin d’être un lieu de savoir qui stimule la curiosité des enfants et qui forge l’esprit rationnel et critique. L’école, chez nous, est un sinistre lieu où la propagande, l’islamisme et l’arabisme sont un levier de domination entre les mains d’un Etat rattrapé par l’Histoire. Plus que jamais, la Kabylie rêve d’un lieu de connaissance qui propulsera sa jeunesse au diapason de la jeunesse mondiale.

Il faut signaler que même si le mouvement d’écoliers et de lycéens actuel échappe au contrôle des partis kabyles et autres mouvements souverainistes à savoir l’URK et le MAK-Anavad, il n’en demeure pas moins que la revendication linguistique, prélude à d’autres autonomies, économique, fiscale, pédagogique, etc, demeure la priorité chez les Kabyles en general et pour les souverainistes en particulier. Les Kabyles se sont vu interdire l’usage de leur langue à l’indépendance de l’Algérie. Courageuse, la Kabylie n’a reculé devant aucun obstacle, pour revendiquer son identité et sa volonté à vivre dans sa culture. D’une rébellion à une autre, le capitale confiance qui la reliait à l’Algérie fut rompu en 200l, lors du printemps noir. Les différentes reconnaissances par l’Algérie, sous la contrainte, n’ont rien changé et ne changerons plus rien. Les Kabyles rêvent désormais de Liberté. Leur jeunesse revendique le savoir et la découverte des trésors que recèle leir culture amazighe.

Il n’échappe à personne que l’école en Kabylie et son encadrement sont entre les mains de l’Etat algérien. Ce dernier, pour des questions de guéguerre clanique ou de réajustement au sommet de l’Etat dans la perspective d’un nouveau président, peut, comme à son accoutumé, recourir aux troubles en Kabylie, pour imposer le point de vu du puissant du moment. Si tel est le cas, le monde doit mesurer le degré gravissime de manipulation et de responsabilité des services de renseignement algérien dans la minipulation de la population. Mais quoi qu’il en soit, la jeunesse kabyle dejouera toutes les tentatives malsaine d’où quelles viennent et affirmera sa revendication pour un Etat kabyle indépendant, seul rempart contre les intrusions étrangéres.

Massy Koceila