Khalida Toumi convoquée par la justice algérienne

1
Khalida Toumi
Khalida Toumi

ALGERIE (TAMURT) – La réaction de Khalida Toumi suite à l’arrestation de Saïd Bouteflika, le général Toufik et Louisa Hannoune, n’était pas pour les soutenir finalement. Elle savait qu’elle serait la prochaine cible d’un clan de l’armée qui a pris le contrôle de la justice. Elle vient d’être convoquée par la justice pour détournement de milliards de dollars lorsqu’elle était ministre de la culture entre 2004 et 2014.

Le nombre de milliards qu’elle a volé dépasse l’entendement. Elle risque gros. Apparemment les services de sécurité détiennent des dossiers épais sur elle et ses compagnons, dont El Hadi Ould Ali. On sait pas par contre si elle se trouve en Algérie ou dans d’une ses villas à l’île de Beauté en Corse,  ou en Espagne, à Alicante. Son arrestation est une question de jours. Certes, elle a volé et cautionné un régime dictatoriale, un des plus corrompu au monde, mais ceux qui dirigent le secteur de la justice en ce moment en Algérie sont aussi coupable au même titre que cette Khalida.

La justice n’existe pas dans ce pays. Les juges reçoivent les ordres directes à partir des casernes et c’est les militaires qui décident des arrestations et des peines pr ononcées. En un mot, c’est une justice aux ordres. Quant à Khalida, elle est condamnée par un régime qu’elle a soutenu de toutes ses forces. A quoi servent aujourd’hui les milliards qu’elle a volé?

Nadir S

1 COMMENTAIRE

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici