La France exige le gaz de schiste à l’Algérie

3
exploitation gaz de schiste
exploitation gaz de schiste

FRANCE (TAMURT) – La France interdit même l’évocation de l’exploitation de son gaz de schiste. Il est hors question pour les Français de nuire à leur environnement naturel. Cette même France, exige de l’Algérie d’exploiter son gaz de schiste. Tebboune, comme Bouteflika d’ailleurs, a affirmé que le gaz de schiste algérien soit exploité dans les plus brefs délais, lors de sa première rencontre avec la presse en sa qualité de chef d’Etat.

La société française TOTAL a déjà commencé à exploiter le gaz de schiste dans le sud algérien. les Touaregs,peu nombreux, n’ont pas pu les empêcher. Tebboune veut que ce gaz soit exploité à grande échelle, sans se soucier des dégâts sur la nature. Concernant les richesses naturelles, l’Algérie n’a jamais été souveraine. Se sont les Italiens, les Espagnoles, les Américains et les Français qui ont toujours exploité le gaz et le pétrole dans le sud algérien, et ce, depuis 1962.

Le gaz naturel algérien a alimenté les foyers italiens depuis les années 1980, alors qu’une bonne partie de la Kabylie n’est pas, à ce jour, raccordée au gaz de ville.
FLa reconnaissance de l’élection de Tebboune ne sera pas sans contre partie, bien évidemment. On a vu comment la police française a participé directement à l’organisation de la présidentielle pour les Algériens établis en France. En un mot, les Algériens en de l’Algérie que le nom.

Nadir S

3 COMMENTAIRES

  1. @samsam, Je ne suis pas sorti le drapeau de Messali/Busquant à la main! Ceux que vous voyez dans les rues sont embrigadés par la junte!

  2. Et vous ? Quels intérêts servez vous ?
    Dire que les algériens n’ont d’algérien que le nom est une insulte à tout ce peuple qui depuis le 29 mars 2019 sort à l’unisson dans toutes ses wilayas pour les mêmes revendications. Oui, toutes ses wilayas… Kabilies comprises, tous unis sous la bannière du drapeau algérien et arborant fièrement pour certains l’emblème culturel amazigh.
    Vous parlez de gaz de ville dans certains villages kabyles ? Vous oubliez de préciser que 99% de l’énorme territoire algérien est raccordé au réseau électrique. Je vous invite à voir la situation chez nos voisins, aller dire cela à nos frères du haut atlas au Maroc, vous verrez comment ils vous répondront.

    Et, malgré toute l’aversion que je peux avoir contre ce pouvoir mafieu qui détient encore notre pays, non la situation par rapport aux puissances occidentales n’est pas si simple. Cette envie toujours croissante d’argent à permis à l’Algérie une certaine indépendance. En tout les cas comparée à la majorité des états de la planète.

  3. L’exploitation du gaz de schiste est une technologie très complexe et très polluante pour l’environnement, qui requiert aussi de très grandes quantités d’eau à très haute pression. L’Algérie ne dispose pas d’une pareille technologie, et l’eau étant très rare dans le désert, il faudrait donc acheminer d’énormes quantités d’eau de mer à l’aide d’immenses aqueducs. Depuis 1962, l’Algérie n’a toujours pas développé les technologies qui lui permettraient d’exploiter elle-même ses propres ressources naturelles, les dirigeants arabo-islamistes de l’Algérie se sont contentés, en bons bédouins, de faire appel aux techniques d’extraction très onéreuses de gaz et de pétrole des occidentaux, et de permettre, organiser et faciliter le pillage de ces dites ressources, voilà les dirigeants algeriens sont en fait des faciliteurs du pillage auquel ils ont eux-mêmes participé. L’Algérie est un pays producteur de gaz et de pétrole, qui n’effectue même pas le raffinage de son pétrole, et qui préfère acheter son essence aux pays tiers qui exploite son pétrole sur son sol, moyennant d’importantes retrocommissions versées directement sur les comptes bancaires des oligarchs du régime véreux et corrompu.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici